Revue de réflexion politique et religieuse.

Numéro 115

Date de parution : printemps 2012. Sommaire du numéro, présentation des bibliographies et des lectures.

Numéro 115 : Une culture de la culpabilité par La Rédaction

La repentance, démarche que recherche la culpabilisation évoquée ici, n’est devenue un phénomène politique significatif, puis envahissant, que de manière récente, liée au départ, semble-t-il, à ce que Norman Finkelstein a appelé l’« industrie de l’Holocauste », apparue à partir des années 1970. D’autres formes de pression sans lien avec de telles requêtes ont emboîté le pas, telles les grandes campagnes antiracistes de la fin des années 1980, ou pendant la même période, l’apparition des mouvements activistes féministes et « gay », ou encore l’anticolonialisme a posteriori des « études postcoloniales » actuellement en pleine expansion

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 115

La repentance sans le Christ par Monica Papazu

On ne défend que ce que l’on aime. La démonisation du passé est maléfique en ce qu’elle sape la volonté de vivre. La crise actuelle est une dépression imposée par la pensée dominante : invention d’un passé factice qui tient le malade prisonnier, déni du réel, perte du sens de la vie, dévalorisation de la personnalité. L’attitude parricide envers le passé s’avère suicidaire.

Rubrique(s) : Numéro 115

Le sentiment de culpabilité et son usage collectif par Martin Mosebach

Entretien. Nous nous trouvons – comme toujours – dans une situation contradictoire. D’un côté, les psychanalystes à l’ancienne mode et les neurobiologistes dénient à l’homme toute possibilité d’une culpabilité effective. De l’autre, on veut attribuer tous les torts à l’Eglise. Le péché originel n’existe pas mais l’Eglise est accusée d’avoir commis un péché originel, celui de l’avoir « inventé ».

Rubrique(s) : Numéro 115

Quelques notes sur l’hérésie pernicieuse du culpabilisme par Bernard Marchadier

La culture de la culpabilité met en scène des sujets qui ne regrettent le passé des autres que par souci primordial d’eux-mêmes. L’histoire russe du XIXe siècle fournit sur ce point de précieux enseignements.

Rubrique(s) : Numéro 115

Le Mal occidental par Claude Polin

« Troublantes sociétés que les nôtres, où chacun est porté à jouer les victimes, donc à accuser autrui, mais où chacun répugne en même temps à endosser la moindre culpabilité, parce qu’elles ont décidé de ne plus prendre pour critère du bien et du mal, de l’innocence et du crime que des droits, droits encore une fois indéterminés parce qu’ils sont ceux d’une liberté elle-même indéterminée ! »

Rubrique(s) : Numéro 115

L’impossible greffe. Réforme liturgique conciliaire et inculturation occidentale par Laurent Jestin

L’immersion du culte public de l’Eglise dans les formes d’une anticulture essentiellement areligieuse ne pouvait être qu’une tentative vouée à l’échec.

Rubrique(s) : Numéro 115

De la France catholique à l’Eglise qui est en France. Panorama d’une autodestruction par Christophe Réveillard

Eléments de synthèse tirés de la lecture de Catholicisme et société en France au XXe siècle, de l’historien Yvon Tranvouez.

Rubrique(s) : Numéro 115

Le dépérissement de l’humanisme. Une lecture aléatoire du magazine Sciences Humaines par Jacques Henry

Le scientisme ordinaire et le triste horizon du posthumain.

Rubrique(s) : Numéro 115

Le tsunami arabe par Jean-Pierre Ferrier

Perplexités et incertitudes autour du prétendu « printemps arabe ».

Rubrique(s) : Numéro 115

Masques citoyens et nomadisme planétaire. La critique du libéralisme « de gauche » selon Jean-Claude Michéa par Kostas Mavrakis

L’irréalisme forcené d’un monde sans frontières masque surtout le désir d’une soumission au statu quo.

Rubrique(s) : Numéro 115

Capitalisme et coercition par Jean Guillaume Boher

De quelques vérités contenues dans L’Empire du capital, d’Ellen Meiksins Wood.

Rubrique(s) : Numéro 115

Lecture : Avant le contrat social par Cyrille Dounot

A propos de Avant le contrat social. Le contrat politique dans l’Occident médiéval XIIIe-XVe siècle, Publications de la Sorbonne, 2011, 726 p., 45 €.

Rubrique(s) : Numéro 115

Lecture : Les sophismes de l’expert par Kostas Mavrakis

A propos de Bernard Edelman, L’adieu aux arts, L’Herne, 2011.

Rubrique(s) : Numéro 115

Lecture : L’édifice et le culte. La leçon du roman normand par Marc Levatois

A propos de Valérie Chaix, Les églises romanes de Normandie, Picard, novembre 2011.

Rubrique(s) : Numéro 115

Lecture : Foi et postmodernité, l’impossible concordisme par Père Laurent-Marie Pocquet du Haut-Jussé

A propos de Carlos Mendoza-Alvarez, Deus absconditus. Désir, mémoire et imagination eschatologique. Essai de théologie fondamentale postmoderne, Préface de Rosino Gibellini, Cerf, 2011, 316 p., 32 €.

Rubrique(s) : Numéro 115

Lecture : Limore Yagil et l’histoire des « années noires » par Marie Raynaud

A propos de Limore Yagil, La France terre de refuge et de désobéissance civile (1936-1944), Exemple du sauvetage des Juifs, tome 3, Implication des milieux catholiques et protestants. L’aide des résistants, Cerf, nov. 2011, 38 €.

Rubrique(s) : Numéro 115