Revue de réflexion politique et religieuse.

Archives classées par auteurs

De la cité luthérienne à la cité calviniste par Claude Polin

Luthéranisme et calvinisme divergent fortement quant aux options politiques qu’ils conditionnent, en dépit d’un point de départ commun.

Rubrique(s) : Numéro 133

Le subjectivisme dans tous ses états par Claude Polin

Approche génétique du développement de l’idée moderne de liberté du Sujet, des problèmes qui en résultent pour la vie sociale, et de l’imperfection des réponses apportées tant que demeure intouchable le principe qui en est à l’origine.

Rubrique(s) : Numéro 131

De la notion de légitimité et de la légitimité en démocratie par Claude Polin

« Il y a, disait Antigone, des lois non écrites qui passent les lois humaines. Mais tous aujourd’hui acclament Créon. »

Rubrique(s) : Numéro 127

Philosophie et Idéologie par Claude Polin

La fin des idéologies n’est pas pour demain, car elles ont un rapport étroit avec la philosophie moderne encore maîtresse du jeu.

Rubrique(s) : Numéro 126

La technocratie, destin de la démocratie ? par Claude Polin

Technocratie et démocratie sont des concepts antithétiques. Pourtant en pratique il s’opère une collusion entre le politicien, adorateur affiché de la souveraineté populaire, et les  technocrates, détenteurs d’une science réputée supérieure.

Rubrique(s) : Numéro 123

Un déni de démocratie ? par Claude Polin

Quelques leçons tirées des manifestations françaises du printemps 2013.

Rubrique(s) : Numéro 120

L’insurmontable contradiction moderne par Claude Polin

« Comment donc, tout en niant qu’il puisse y avoir une harmonie providentielle de l’univers, est-il possible de soutenir en même temps qu’il existe une loi universelle et légitime s’imposant à chaque homme lors même que l’on proclame son droit à désobéir à toute loi qui lui serait purement et simplement imposée ? »

Rubrique(s) : Numéro 119

Le soldat, le patriotisme et la démocratie par Claude Polin

Là où s’épanouit la démocratie, le patriotisme au sens ancien n’a plus cours. Pour autant, il n’est pas de démocratie qui n’ait conservé des forces armées. Etude d’un paradoxe apparent, qui est l’une des origines de la crise contemporaine de l’armée.

Rubrique(s) : Numéro 118

L’égalité démocratique. Mythe et réalités par Claude Polin

« C’est à l’instant même où l’on croit avoir assuré l’égalité universelle qu’on a instauré en réalité le droit du plus fort, c’est-à-dire l’inégalité la plus brutale. »

Rubrique(s) : Numéro 117

Le Mal occidental par Claude Polin

« Troublantes sociétés que les nôtres, où chacun est porté à jouer les victimes, donc à accuser autrui, mais où chacun répugne en même temps à endosser la moindre culpabilité, parce qu’elles ont décidé de ne plus prendre pour critère du bien et du mal, de l’innocence et du crime que des droits, droits encore une fois indéterminés parce qu’ils sont ceux d’une liberté elle-même indéterminée ! »

Rubrique(s) : Numéro 115

D’un au-delà du communisme. Eléments de théorie par Claude Polin

L’abolition de la propriété privée prônée par le communisme est le masque que prend la plus traditionnelle des passions humaines, la libido habendi, dont l’hédonisme répandu dans nos sociétés constitue l’une des manifestations les plus apparentes.

Rubrique(s) : Numéro 114

L’Amérique, modèle pour l’Europe ? par Claude Polin

« Est-il utile de méditer l’histoire de l’Amérique ? Oui parce qu’elle est non pas un exemple pour le monde, mais l’exemple de ce que va devenir un monde occidental irrésistiblement attiré par le subjectivisme qu’elle incarne depuis l’origine. »

Rubrique(s) : Numéro 111

La démocratie toujours recommencée, ou le vrai rocher de Sisyphe par Claude Polin

La perte de crédit du système représentatif est profonde, et cependant subsiste l’idée que la démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres. Pourquoi ?

Rubrique(s) : Numéro 110

Retour à Proudhon ? par Claude Polin

Devant la décomposition de l’ancien ordre politique certains se raccrochent au rêve d’une société où, par l’effet de quelque miraculeux arrangement, les forces centrifuges convergeraient spontanément. C’est ce qu’avait imaginé Pierre-Joseph Proudhon, bien plus actuel sous ce rapport qu’on ne le penserait.

Rubrique(s) : Numéro 108

L’idolâtrie des droits de l’homme et ses causes par Claude Polin

« Il faut comprendre que sous les dehors de l’humanité la plus admirablement éthique se cache en réalité la plus crue et la plus cynique des idolâtries de soi, et qu’à nouveau les droits de l’homme sont d’abord les droits de chacun. »

Rubrique(s) : Numéro 107

Les conditions de la sociabilité par Claude Polin

Il est vain d’imaginer un dépassement de la dissociété qui vient achever le cycle de la modernité sans revenir à la source religieuse de toute sociabilité.

Rubrique(s) : Numéro 106

Laïcité positive et américanisme par Claude Polin

La tentation guette de s’inspirer des Lumières américaines pour échapper à l’enfermement provoqué par les Lumières européennes.

Rubrique(s) : Numéro 104

Accommodements déraisonnables par Claude Polin

Une lecture analytique du dernier ouvrage de Charles Taylor, le principal théoricien canadien du communautarisme anglo-saxon, montre à quel point ce dernier recoupe la recherche d’une « laïcité positive » développée en Europe, sur la base d’une impossible conciliation entre immanence et transcendance.

Rubrique(s) : Numéro 103