Revue de réflexion politique et religieuse.

Archives classées par auteurs

Lectures : Pie XII et le IIIe Reich par Carlo Gambescia

Autour de Pier Luigi Guiducci, Il Terzo Reich contro Pio XII. Papa Pacelli nei documenti nazisti, Edizioni San Paolo, Cinisello Balsamo, 2013, 376 p., 18 €.

Rubrique(s) : Numéro 125

Lectures : Narrations hégémoniques ? par Carlo Gambescia

Autour du livre collectif dirigé par Mauro Pala, Narrazioni egemoniche. Gramsci, letteratura e società civile, Il Mulino, Bologne, 2014, 288 p., 23 €.

Rubrique(s) : Numéro 125

Augusto Del Noce : Il problema dell’ateismo par Carlo Gambescia

A propos de la réédition du livre d’Augusto Del Noce, Il problema dell’ateismo, Il Mulino, 2010, 22 €.

Rubrique(s) : Bibliographies n. 110

Lecture : Vico, précurseur du structuralisme ? par Carlo Gambescia

Autour du livre de Stefano De Rosa, Vico precursore della nuova storia. Tre secoli di visioni geo-temporali, éditions Settimo Sigillo, 2010, 18 €.

Rubrique(s) : Numéro 110

La force prophétique de la famille par Carlo Gambescia

Dire non à la mentalité de consommation signifie avant tout se refuser à faire fonctionner la mégamachine capitaliste. En deuxième lieu, cela signifie responsabiliser les enfants, faire comprendre, faire retrouver à la famille sa fonction génératrice de société, de formation des nouvelles générations. Combattre le matérialisme signifie ouvrir le cœur des jeunes à une nouvelle éthique idéationnelle, qui se base sur une vision spirituelle de la réalité, dans laquelle le sacrifice et la solidarité ont l’avantage sur la recherche du profit et de l’exploitation de l’autre.

Rubrique(s) : Articles

Le père de la société postmoderne par Carlo Gambescia

Il pourrait être intéressant d’approfondir un point, celui du lien entre Sade et cet autre filon de la pensée moderne, l’utilitarisme, qui naît avec Jeremy Bentham à la fin du XVIIIe siècle. A peu près à l’époque où Sade finissait sa vie dans un asile d’aliénés, ce nouveau courant de pensée apparaissait, venant prêter main forte au capitalisme naissant, à tel point qu’il en devint l’un des deux piliers, l’autre étant l’idée smithienne de la main invisible du marché, providentielle régulatrice des intérêts humains.

Rubrique(s) : Articles

Lecture : Holisme et individualisme méthodologique par Carlo Gambescia

Analyse du livre d’Angelo Panebianco, L’automa e lo spirito. Azioni individuali, istituzioni, imprese collettive, il Mulino, Bologne, 2009, 265 p., 25 €.

Rubrique(s) : Numéro 108

Le suicide, les jeunes et l’avenir par Carlo Gambescia

Réflexions sur une société qui offre en idéal l’auto-anéantissement comme preuve de suprême liberté.

Rubrique(s) : Numéro 105

Lecture : Voyage à travers l’utopie par Carlo Gambescia

A propos du livre dirigé par Giuseppe Casale, Tra utopia et utopismo. Sommario di un percorso ideologico [Entre utopie et utopisme. Synthèse d’un parcours idéologique], Il Cerchio iniziative editoriali, Rimini, 2008, 30 €.

Rubrique(s) : Numéro 104