Revue de réflexion politique et religieuse.

L’héritage des déshérités

Article publié le 12 Juin 2009 | imprimer ce texte imprimer ce texte

« Le vrai procès du communisme ne se limite pas à un procès du pouvoir communiste avec son idéologie et ses acteurs criminels, il est aussi le procès de la modernité avec, entre autres, l’acception purement positiviste du droit où la loi équivaut tout simplement à ce qui est écrit. »

« Le vrai procès du communisme ne se limite pas à un procès du pouvoir communiste avec son idéologie et ses acteurs criminels, il est aussi le procès de la modernité avec, entre autres, l’acception purement positiviste du droit où la loi équivaut tout simplement à ce qui est écrit. »

-->