Revue de réflexion politique et religieuse.

Lectures : Retour sur la crise postconciliaire

Article publié le 19 Avr 2020 | imprimer imprimer  | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Proche dans sa jeunesse des milieux d’Action française, économiste et philosophe, Louis Salleron (1905-1992) a collaboré après la Seconde Guerre mondiale à diverses revues, dont La Nation Française, La France catholique. Il contribue à fonder Itinéraires, dont Jean Madiran sera le directeur jusqu’à la fin de la publication en 1996. Il publie un assez grand […]

Proche dans sa jeunesse des milieux d’Action française, économiste et philosophe, Louis Salleron (1905-1992) a collaboré après la Seconde Guerre mondiale à diverses revues, dont La Nation Française, La France catholique. Il contribue à fonder Itinéraires, dont Jean Madiran sera le directeur jusqu’à la fin de la publication en 1996. Il publie un assez grand nombre d’ouvrages, principalement en économie politique, discipline qu’il enseigne à l’Institut catholique de Paris. Le concile Vatican II et ses conséquences sur l’Église catholique, en France et dans le monde, le conduisent à s’intéresser de plus près à la question religieuse, et à tenir de 1968 à 1974, dans le journal hebdomadaire Carrefour,une chronique intitulée « Le laïc dans l’Église » qui relate les  évolutions de l’Église postconciliaire à travers la consignation des principaux événements qui en scandent l’actualité du moment. L’ouvrage dernièrement publié par son fils, La nouvelle messe, cinquante ans après, réunit l’ensemble de ces chroniques.

-->