Revue de réflexion politique et religieuse.

La raison, le rationalisme et l’irrationalité dans l’art

Article publié le 15 Sep 2019 | imprimer imprimer  | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

L’histoire de l’art comme signe de l’histoire philosophique. Le Moyen Âge racontait des histoires. La plus belle des histoires, c’était le temps, créé par Dieu en lui-même et pour les hommes. Les saisons et les travaux (parfois rudes) rythmaient et donnaient un sens à la vie, en tant que reflet de la vie éternelle, car […]

L’histoire de l’art comme signe de l’histoire philosophique. Le Moyen Âge racontait des histoires. La plus belle des histoires, c’était le temps, créé par Dieu en lui-même et pour les hommes.
Les saisons et les travaux (parfois rudes) rythmaient et donnaient un sens à la vie, en tant que reflet de la vie éternelle, car de l’éternité seul un temps cyclique pouvait donner une idée, de la
même façon que l’infini se trouve à la fois au-delà des plus grands nombres et en deçà de l’unité – pas entre les deux.

-->