Revue de réflexion politique et religieuse.

Capitalisme et technocratie

Article publié le 15 Sep 2019 | imprimer imprimer  | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Comme Marcel De Corte l’avait prévu, « la substitution de l’artifice à la nature, et la réduction de l’animal politique à la bête de troupeau » aboutit à un nouvel esclavage anonyme, mécanique, inhumain, instauré avec l’adhésion enthousiaste de ses victimes.

Comme Marcel De Corte l’avait prévu, « la substitution de l’artifice à la nature, et la réduction de l’animal politique à la bête de troupeau » aboutit à un nouvel esclavage anonyme, mécanique, inhumain, instauré avec l’adhésion enthousiaste de ses victimes.

-->