Revue de réflexion politique et religieuse.

Lectures. Vers un antihumanisme aggravé

Article publié le 11 Oct 2017 | imprimer imprimer  | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Réflexions autour du développement hors limites de l’inféodation de l’homme  à la machine, du réductionnisme linguistique   qui en résulte, et de la transformation conséquente des études supérieures en intégration à ce processus. Dans notre précédent numéro (135, printemps 2017) nous avons fait une large place – pp. 4 à 64 – à un dossier intitulé […]

Réflexions autour du développement hors limites de l’inféodation de l’homme  à la machine, du réductionnisme linguistique   qui en résulte, et de la transformation conséquente des études supérieures en intégration à ce processus.

Dans notre précédent numéro (135, printemps 2017) nous avons fait une large place – pp. 4 à 64 – à un dossier intitulé « Quitter la cage d’acier », sur les conséquences humaines, individuelles et collectives, de la modernité tardive, qui voit se manifester toujours plus nettement ce qui était déjà en germe dès l’origine du mouvement historique qu’elle porte à son terme. Nous poursuivons ici la présentation de quelques analyses à ce sujet, à partir d’un panorama bibliographique

-->