Revue de réflexion politique et religieuse.

Georges Brunon : L’Art sans histoire de l’Art

Article publié le 5 Mai 2012 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Georges Brunon, L’Art sans histoire de l’Art, L’Harmattan, coll. Métaphysique au quotidien, décembre 2011, 148 p., 15,50 €.

L’Art n’est pas un concept mais une question, dit l’auteur, peintre et sculpteur qui s’est déjà expliqué sur le sujet dans Catholica. La « Culture » administrative a la prétention de définir par décret ce qui relève du symbole sacré et de l’interrogation humaine. Prétention bureaucratique, imposture nominaliste du prétendu artiste « contemporain » et scientisme se donnent la main. G. Brunon passe au crible les théories et pratiques de l’Art de la Renaissance à nos jours, et constate l’impossibilité d’éliminer le questionnement sur le sens de la vie et de la réalité. « Par le simple fait de faire une image de ce qu’il voit, Courbet affirme, à son insu, qu’il y a autre chose sous la chose ».

-->