Revue de réflexion politique et religieuse.

Nicolas Werth : La grande famine en Ukraine 1932-33. Le plus grand crime de masse du stalinisme

Article publié le 10 Avr 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Nicolas Werth, La grande famine en Ukraine 1932-33. Le plus grand crime de masse du stalinisme, éditions De Vive Voix, coll. 60 minutes pour comprendre le siècle, octobre 2009, 9,90 €.

Il s’agit d’un CD audio comportant un long et clair exposé de l’auteur, et des documents et témoignages (lus par Catherine Jarrett). Deux parties principales : le génocide (ou Holodomor, c’est-à-dire la peine de mort collective par le moyen de la famine organisée) et sa cause (les résistances opposées par les paysans à la collectivisation forcée vécue comme retour au servage) ; et le rôle joué par sa mémoire dans l’identité ukrainienne d’aujourd’hui. La famine intentionnelle n’a été (timidement) reconnue par les communistes qu’en 1987, la cécité complice des politiciens occidentaux permettant aux Soviétiques de la passer sous silence pendant un demi-siècle.

-->