Revue de réflexion politique et religieuse.

Jacques Henry : Darwin méconnu

Article publié le 6 Jan 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre de Jacques Henry, Darwin méconnu. De l’intuition à l’aveuglement, des sciences naturelles au totalitarisme raciste, François-Xavier de Guibert, septembre 2009, 19 €.

L’auteur, professeur d’histoire et philosophie des sciences, a étudié L’Origine des espèces, La Descente de l’homme, et L’Expression des sentiments chez l’homme et les animaux, et en a tiré, par analyse comparative et par extraction à partir du fouillis sous lequel ces ouvrages se présentent, le système de Darwin tel qu’il s’est progressivement constitué. Ce dossier de travail est très didactique : extraits, précédés d’une courte introduction et suivis d’une paraphrase explicative (« Eléments d’aide à la lecture »), et trois annexes – la seconde faite d’un assez long développement sur l’histoire et la philosophie du transformisme, intéressant pour écarter le reproche caricatural du «fixisme». Le livre s’achève sur le constat d’une adéquation entre Darwin et le personnage le plus prétentieux de Flaubert et de son époque, M. Homais, un « dernier homme » bien représentatif du pédantisme scientiste. « Après avoir lu Darwin, conclut Jacques Henry, il faudrait relire Le Voyage du centurion ».

-->