Revue de réflexion politique et religieuse.

Estanislao Cantero : La contaminación ideológica de la historia. Cuando los hechos no cuentan

Article publié le 6 Jan 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre d’Estanislao Cantero, La contaminación ideológica de la historia. Cuando los hechos no cuentan [La contamination idéologique de l’histoire. Quand les faits ne comptent pas], Libroslibres, Madrid, novembre 2009, 20 €.

Articles et autres textes regroupés par thèmes très variés (Espagne contemporaine, traitement de la Révolution française par Michelet et mésaventures de Taine, ignorance maintenue sur les soulèvements populaires contre-révolutionnaires en Italie, méthodes de Pierre Larousse, Ernest Renan, Victor Cousin…). L’auteur, qui impressionne par sa vaste culture historique et politique, mène ses analyses au scalpel, met en évidence les innombrables falsifications de beaucoup d’historiens et les rumeurs qu’ils accréditent, sous l’influence du marxisme et du libéralisme réunis dans une même dépréciation de la vie chrétienne. Histoire et idéologie sont incompatibles. A noter : le livre est complété par 63 pages de bibliographie précise.

-->