Revue de réflexion politique et religieuse.

Carl Schmitt et le réenchantement du politique

Article publié le 12 Juin 2009 | imprimer ce texte imprimer ce texte

La séparation du politique et du religieux est la part négative de l’affranchissement du pouvoir politique envers la subordination à la Loi naturelle. Sa part constructive est l’unification sous la seule férule de César. Ainsi peut-on comprendre la « théologie politique » du juriste allemand.

La séparation du politique et du religieux est la part négative de l’affranchissement du pouvoir politique envers la subordination à la Loi naturelle. Sa part constructive est l’unification sous la seule férule de César. Ainsi peut-on comprendre la « théologie politique » du juriste allemand.

-->