Revue de réflexion politique et religieuse.

Autres livres reçus

Article publié le 19 Avr 2020 | imprimer imprimer  | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Cyrille Dounot, Nicolas Warembourg et Boris Barnabé (dir.), La déposition du pape hérétique. Lieux théologiques, modèles canoniques, enjeux constitutionnels, Mare & Martin/Presses universitaires de Sceaux, septembre 2019, 222 p., 28 € Fruit d’une rencontre internationale organisée en 2017, l’ouvrage aborde aussi bien les cas historiques, tels que l’époque du Grand Schisme d’Occident, que certaines situations […]

Cyrille Dounot, Nicolas Warembourg et Boris Barnabé (dir.), La déposition du pape hérétique. Lieux théologiques, modèles canoniques, enjeux constitutionnels, Mare & Martin/Presses universitaires de Sceaux, septembre 2019, 222 p., 28 €

Fruit d’une rencontre internationale organisée en 2017, l’ouvrage aborde aussi bien les cas historiques, tels que l’époque du Grand Schisme d’Occident, que certaines situations présentant des analogies (la renonciation de Célestin V) mais aussi les difficiles et délicates conséquences suscitées par la crise causée par Vatican II et ses suites. Le sérieux de l’ensemble appelle évidemment une
attention proportionnée.

Luis Martñez Saavedra et Pierre Sauvage (édité et commenté par), Le Pacte des catacombes. « Une Église pauvre pour les pauvres », Un événement méconnu de Vatican II et ses conséquences, Lessius, coll. « la part-Dieu », Bruxelles, septembre 2019, 300 p., 25 €
Le 16 décembre 1965, à la clôture de Vatican II, une quarantaine d’évêques ont lancé, dans les catacombes romaines de Sainte-Domitille, le thème de l’Église des pauvres, qui a nourri toute une génération dite progressiste, un appui épiscopal à la theologie de la libération, et finalement une part au moins du système de pensée bergoglien. Le livre est d’une précision estimable.

 

Mayeul Jamin, À la découverte de la sobriété heureuse. Ils ont fait de mon utopie leur réalité, Cerf, octobre 2019, 448 p., 22€
Étrange ouvrage, préfacé par Fabrice Hadjadj, traduisant – longuement mais à la manière d’un patchwork, les rêves du petit milieu tenté par l’écologie intégrale, à ce titre un document intéressant sur une certaine forme de dégagement du champ politique ou de la course folle à la richesse. La comparaison avec l’option bénédictine prônée par Rod Dreher et répercutée en France par les mêmes
cercles est possible mais elle encore plus éclectique, associant des thèmes enracinés comme celui du « retour à la terre » et un certain anarchisme zadiste. Accessoirement l’ouvrage permet une visite de plusieurs abbayes.

Destre e populismi tra continuità e mutamenti [Droites et populismes entre continuité et mutations], Trasgressioni n. 64, Florence, janvier-avril 2020

La revue quadrimestrielle dirigée par le politologue Marco Tarchi précise le concept de populisme dans les 128 pages très denses de cette livraison, mais va bien au-delà, pour offrir un panorama extrêmement détaillé des mouvements de la droite dissidente française, des années 1930 à aujourd’hui, ainsi que du mouvement Vox, d’apparition récente en Espagne. Parmi les auteurs, peu nombreux, Olivier Dard (qui a dirigé un Dictionnaire des populismes sur lequel nous reviendrons) et Guy Hermet, qui procède à une étude comparative.

-->