Revue de réflexion politique et religieuse soutenue par le Centre National du Livre (Ministère de la Culture).

L’Enseignement catholique en France. Deux regards sur un nouveau statut

Article publié le 28 Juin 2013 | imprimer ce texte imprimer ce texte

Le nouveau statut de l’Enseignement catholique adopté par la CEF en avril 2013, loin d’affirmer son indépendance, ne fait qu’accentuer sa subordination envers l’Etat.

La Conférence des évêques de France vient d’adopter un nouveau statut de l’Enseignement catholique, le 18 avril 2013. Ce statut modifie légèrement le projet qui avait été adopté le 15 février précédent par le Comité national de l’Enseignement catholique. Cette nouvelle définition devrait logiquement s’inscrire dans un certain mouvement de retour à l’essentiel après des années de perte d’identité. Son élaboration a suivi un processus collectif qui rappelle celui des synodes diocésains, à base d’ébauches, de navettes et de discussions entre plusieurs centaines d’acteurs, trois années durant. Le résultat n’est cependant pas à la hauteur de ce qui aurait pu, et dû être, loin de là.

-->