Revue de réflexion politique et religieuse.

Jean Monneret : Le martyre oublié des chrétiens chaldéens. Etre catholique en Turquie…

Article publié le 6 Sep 2012 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Jean Monneret, Le martyre oublié des chrétiens chaldéens. Etre catholique en Turquie…, Via romana, Versailles, mai 2012, 154 p., 20 €

Très intéressant petit livre d’entretiens, réalisés par un historien spécialiste de l’Algérie et du monde arabe, avec neuf catholiques chaldéens réfugiés en France (ou nés dans des familles réfugiées) pour fuir les mauvais traitements auxquels ils étaient soumis en Turquie. Les personnes interrogées sont diverses mais leurs témoignages sont concordants. Tout d’abord, leurs communautés d’origine, qui n’ont pas toutes été pour le moment exposées au même « nettoyage ethnique », ont conservé une très forte culture traditionnelle, fondée sur la langue (araméenne) et une grande assiduité religieuse (messe quotidienne, catéchisme également quotidien). Ensuite une donnée générale : l’équilibre relatif entre minorités chrétiennes et majorité musulmane turque ou kurde a toujours été difficile, mais rendu possible par la supériorité culturelle et la valeur technique des Chaldéens, mais seulement jusqu’au début des années 1970, moment à partir duquel l’OCI (Organisation de la Conférence islamique) a lancé un mouvement de reprise de l’Islam ; dès lors les pressions et expressions de mépris se sont accrues jusqu’à la persécution. Il faut noter cependant que les vexations sont également venues de l’armée turque (laïciste) et du PKK, le mouvement insurrectionnel marxiste du Kurdistan. Enfin, bien qu’ils aient généralement très vite réussi à s’adapter en France, dont l’accueil leur est apparu très favorable en comparaison de leur lieu d’origine – plus chanceux en cela que les « repliés » d’Algérie en 1962, ce dont on ne peut que se réjouir – les Chaldéens souffrent de l’éloignement et désirent fortement repartir chez eux si les circonstances le permettent. La postface de J. Monneret tire les leçons de tout ce que ces témoins ont dit de la dure condition des dhimmis à laquelle bien des Français se préparent d’avance comme en chantant. L’auteur reproduit en outre une lettre de l’ambassadeur des Etats-Unis à Paris, diffusée par Wikileaks, qui en dit long sur l’action déstabilisatrice menée par « les services américains » sur le sol français, en faveur de l’implantation musulmane.

-->