Revue de réflexion politique et religieuse.

Jean Monneret : La phase finale de la guerre d’Algérie

Article publié le 5 Avr 2011 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre de Jean Monneret, La phase finale de la guerre d’Algérie, Edition revue, corrigée et complétée, L’Harmattan, coll. Histoire et perspectives méditerranéennes, 2010, 35 €.

Plus de 400 pages de recherches et de discussions concentrées sur la période tragique allant de mars à l’été 1962, cherchant à tirer au clair les divers aspects de ce qui restera la tunique de Nessus de la Ve République. J. Monneret prolonge ici la thèse de son doctorat d’histoire avec le souci d’aller toujours plus loin dans la connaissance des faits (enlèvements, massacre d’Oran le 5 juillet, sort des disparus, attitude des diverses autorités, notamment en ce qui concerne les interdictions formelles d’intervenir pour protéger les personnes et les biens, désarmement, abandon et massacre
des harkis…). Chaque question abordée l’est à partir d’archives précises, confrontées entre elles et à de très nombreux témoignages d’acteurs de tous bords. Le souci de l’auteur est de n’avancer que ce dont il est certain. Heureux scrupule qui finit parfois par devenir excessif, d’où l’impression de se tenir en deçà de la réalité, renforcée par un mode d’expression neutre (« il faut savoir être nuancé », ce qui est vrai, au demeurant, à condition de ne pas en faire un système) et une approche politique seulement esquissée. Dernier regret : l’absence d’index, alors que ce dernier serait nécessaire.

-->