Revue de réflexion politique et religieuse.

Lecture : Une grande dame d’Egypte

Article publié le 28 Sep 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Jacques Keryell, Mary Kahîl. Une grande dame d’Egypte (1889-1979), Librairie Orientaliste Paul Geuthner, février 2010, 32 €.

Le risque encouru aujourd’hui par le chrétien ordinaire qui s’interroge sur l’Egypte et ne se rabat pas sur les clichés du tourisme serait d’être frappé uniquement par la virulence islamiste qui infecte ce pays et le long martyre des Coptes dont l’actualité fournit les péripéties anecdotiques avec une excessive discrétion mais dont Magdi Sami Zaki a relaté récemment la longue et cruelle histoire. L’ouvrage de Jacques Keryell est un contrepoint à cette vision désespérante. Mary Kahîl, chrétienne (de l’Eglise grecque melkite catholique), fut « une grande dame d’Egypte » – c’est le titre – et put réunir autour d’elle des esprits très divers et ouverts, parmi ceux-ci nombre de musulmans dont les moindres ne furent pas Taha Hussein ou Naguib Mahfouz. […]

-->