Revue de réflexion politique et religieuse.

René Backmann (prés.) : Jérusalem, le Rapport occulté

Article publié le 10 Avr 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de René Backmann (prés.),  Jérusalem, le Rapport occulté, Salvator, mai 2009, 121 p., 12 €.

Les diplomates de l’Union européenne en poste à Jérusalem avaient rédigé deux rapports successifs en 2005 et 2008, fruits des échanges entre chefs de mission, validés par les représentants des Vingt-sept associés à leur rédaction, puis transmis à Bruxelles, à propos de la crise israélo-palestinienne. C’est parce que ces documents représentaient un témoignage exceptionnellement objectif de la situation sur le terrain à Jérusalem-Est que Javier Solana, ancien secrétaire général de l’Otan, alors haut représentant pour la Politique extérieure et de la sécurité commune de l’UE, s’est opposé à leur publication officielle. Il apparaît clairement qu’ainsi l’UE se prive au profit des Etats-Unis d’un instrument de pression diplomatique qui l’aurait propulsée sur l’avant-scène des négociations pour la paix dans la région, au lieu de développer une diplomatie du chéquier… sans la diplomatie. Or, le temps presse car les événements qui se succèdent, et l’évolution de la situation entre les deux rapports le confirme, semblent créer l’irréversibilité de la tension, de la crise, du conflit. […]

-->