Revue de réflexion politique et religieuse.

Alain Renaut : Un humanisme de la diversité. Essai sur la décolonisation des identités

Article publié le 6 Jan 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre d’Alain Renaut, Un humanisme de la diversité. Essai sur la décolonisation des identités,  Flammarion, Bibliothèque des savoirs, septembre 2009, 26 €

La HALDE a enfin trouvé un penseur à la hauteur de ses ambitions : le coauteur de La pensée 68 offre en effet un ouvrage touffu pour prendre la défense des politiques de « promotion de la diversité », au prix d’un ajustement de ses propres positions antérieures, aussi opposées au républicanisme qu’à tout ancrage identitaire, en vertu d’une défense du cosmopolitisme post-kantien. Cette conversion amène l’auteur à une histoire, aussi indigeste que parfois indigente (les longs passages sur le colonialisme sont à cet égard franchement datés), de la notion de diversité, pour tenter d’en faire un concept philosophique : s’il reproche, sans doute à juste titre, à Gilles Lipovetsky ses approximations épistémologiques dans ce qu’il qualifie « d’idéologie de l’individualisme démocratique », encore faudrait-il qu’il se préserve lui-même de reproches équivalents quant à son usage immodéré des études « post-coloniales » pour interpréter l’histoire des colonies ; il est vrai qu’une présentation indifférenciée de la colonisation-exploitation est indispensable à la construction de sa thèse, consistant, dans un premier temps, à rejeter l’universalisme abstrait au nom duquel la colonisation, ou plutôt une partie d’elle, s’est développée. […]

-->