Revue de réflexion politique et religieuse.

Lecture : Confidences crépusculaires

Article publié le 5 Jan 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre de Mgr Albert Rouet, J’aimerais vous dire, Paris, Bayard, 2009.

Le livre J’aimerais vous dire est le fruit de trente heures d’entretien de Mgr Albert Rouet, archevêque de Poitiers, avec le théologien et journaliste Dennis Gira, spécialiste du bouddhisme zen et directeur de l’Institut de science et théologie des religions (ISTR) de l’Institut catholique de Paris. On le considérera volontiers comme la mise par écrit du bouleversement que Mgr Rouet a introduit et maintenant pérennisé dans le diocèse qui lui est confié : le contraste entre le jugement particulièrement dur qu’il porte sur la situation passée et présente de l’Eglise, et la satisfaction qu’il affiche lorsqu’il donne des exemples de son diocèse – ou son diocèse en exemple –, est, à cet égard, significatif.
A un journaliste qui lui en faisait la remarque (entretien donné au Courrier français, 13 novembre 2009), Mgr Rouet répondait, dans une sorte de déni, par la négative, et surtout concluait sur la valeur exemplaire de l’expérience dans son diocèse, sur laquelle on ne saurait revenir : « Est-ce qu’un évêque vous succédant pourrait remettre cela en cause ? – Je plaindrais cet évêque […] un bon nombre de chrétiens qui ont goûté à cette vie adulte dans l’Eglise n’ont pas du tout envie d’autre chose. » Et de terminer sur une déclaration de liberté par rapport à la hiérarchie, dans laquelle le policé archevêque prend des allures de Mgr Gaillot : « Comment se comporte la hiérarchie avec un évêque qui se montre critique à l’égard de l’institution ? – J’ai un peu passé l’âge de l’adolescence et de me focaliser sur la façon dont on me juge »… […]

-->