Revue de réflexion politique et religieuse.

Lectures : L’Europe chrétienne et son déni

Article publié le 18 Nov 2012 | imprimer imprimer  | Version PDF | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Le journaliste américain Christopher Caldwell traite, à travers un ouvrage étoffé et très documenté, des conséquences de l’implantation massive de musulmans en Europe ((. Christopher Caldwell, Une révolution sous nos yeux. Comment l’Islam va transformer la France et l’Europe, Editions du Toucan, 2011, 461 p., 23 €. Edition originale : Reflections on the Revolution in Europe : Immigration, Islam, and the West, Doubleday, New York 2009.)) .
Dès l’abord, il affirme son intention de traiter ce sujet particulièrement abrasif avec la volonté d’éviter les partis pris et le prêt-à-penser mais aussi, simplement et surtout, sans langue de bois. Ce qui revient déjà, sur ce terrain, à enflammer les esprits, comme ont pu le montrer de nombreuses relations de presse hostiles ou laudatives.
Le sous-titre de l’ouvrage, « comment l’Islam va transformer la France et l’Europe », indique immédiatement la posture de l’auteur : il ne s’est pas attelé à faire oeuvre de philosophie mais à explorer, sur le terrain européen, un domaine relevant des sciences sociales ; cependant, quelques indications sur le « pourquoi » apparaissent en filigrane au long de ses descriptions et raisonnements.
Caldwell a amassé une quantité très appréciable de références. Tout au long de l’ouvrage il fait abondamment appel à des enquêtes statistiques et cite de nombreux auteurs européens, en particulier français, tels Pierre-André Taguieff ou Pierre Manent, peu suspects de radicalisme. Il illustre ses propos d’exemples concrets tirés des situations spécifiques des différents pays européens, tant factuelles que relatives à l’état des législations ou des débats sur la question, et démontre une connaissance du sujet très sérieuse. Sa thèse, finalement, repose sur deux idées fondamentales : l’Europe est un corps mourant en raison d’un double déni de réalité : réalité d’elle-même et réalité de l’autre. Ce double déni est un composé corrosif de haines, de mensonges, d’illusions et de renoncements. Au-delà de la schizophrénie européenne, Caldwell note certains éléments d’évolution et invite les Européens à s’interroger sur eux-mêmes. […]

-->