Revue de réflexion politique et religieuse soutenue par le Centre National du Livre (Ministère de la Culture).

Leo J. Elders : Education et instruction selon saint Thomas d’Aquin. Aspects philosophiques et théologiques

Article publié le 14 Fév 2013 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre de Leo J. Elders, Education et instruction selon saint Thomas d’Aquin. Aspects philosophiques et théologiques, Les Presses universitaires de l’IPC/Parole et Silence, 158 p., septembre 2012, 17 €.

Ce livre, qui reprend en partie certains textes publiés par l’auteur, rappelle, après saint Thomas, que le premier éducateur est Dieu lui-même, comme cela est patent dans l’Ecriture Sainte. Cependant l’auteur traite ici essentiellement de la formation de l’intelligence, n’insistant pas sur la différence de sens entre instruction et éducation. Il s’attache en premier au traité de pédagogie, ou plutôt de métaphysique de la transmission du savoir qu’est le De Magistro. Comme le dit un mot attribué à Aristote et cité dans ce livre, l’éducation philosophique consiste à apprendre « des choses qui ne savent pas mentir », tout à l’opposé du solipsisme cartésien ou kantien. Leo Elders s’intéresse alors à la méthode de chacune des disciplines. Les pages sur la théologie et l’étude biblique sont les plus fouillées. L’ensemble est sans prétention, mais clair et précis.

-->