Revue de réflexion politique et religieuse.

Massimo Borghesi : Augusto Del Noce. La legittimazione critica del Moderno

Article publié le 28 Oct 2011 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Massimo Borghesi, Augusto Del Noce. La legittimazione critica del Moderno, Marietti 1820, Turin, mai 2011, 365 p., 26 €, et Danilo Castellano, La politica tra Scilla e Cariddi. Augusto Del Noce filosofo della politica attraverso la storia. Un dialogo mai interrotto, ESI, Naples, 2010, 154 p., 17 €.

Ces deux ouvrages abordent la question centrale de l’interprétation de la modernité par le grand philosophe italien dont on a célébré le centenaire de la naissance en 2010. M. Borghesi prend résolument le parti de le comprendre comme un instrument théorique de légitimation de l’ordre moderne, faisant de Del Noce un disciple de Maritain. Ce faisant, il s’oppose expressément à la lecture beaucoup plus nuancée qu’en fait D. Castellano. La richesse argumentaire et la portée de ces différences d’interprétations incite à creuser la question, d’autant plus que l’enjeu est loin d’en être purement spéculatif.

-->