Revue de réflexion politique et religieuse.

Christophe Carichon : Agnès de Nanteuil (1922-1944), une vie offerte

Article publié le 28 Oct 2011 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Christophe Carichon, Agnès de Nanteuil (1922-1944), une vie offerte, Artège, Perpignan, 2010, 210 p., 18 €.

L’auteur s’attache à faire revivre près de soixante-dix années après sa mort le parcours édifiant d’Agnès de La Barre de Nanteuil, de ses origines familiales au sacrifice ultime sur le chemin de la déportation à vingt-deux ans. Comme pour ses derniers ouvrages sur le scoutisme, Christophe Carichon, en historien scrupuleux, a le souci constant du détail et de la description minutieuse du contexte des différentes étapes de la vie de son héroïne. Il s’est donc littéralement immergé dans des sources archivistiques, tant celles des familles Nanteuil et Lesourd que des archives publiques, des entretiens avec des contemporains d’Agnès, auxquels s’ajoutent une substantielle bibliographie, des notes et un cahier central de photographies.
Née du mariage du vicomte Gabriel de La Barre de Nanteuil et de Sabine Cochin, Agnès va partager sa courte vie entre la Bretagne et Paris. Sa formation est classique, elle aura notamment pour professeur Jacqueline Renault, soeur du futur colonel Rémy et fondatrice auprès de l’abbé Berto de l’Institut des Dominicaines du Saint-Esprit de Pontcallec. Agnès est guide de France puis cheftaine de louveteaux et membre de la JECF. Sous le pseudonyme de « Claude », elle va servir d’agent de liaison entre deux personnalités de la Résistance, Morice et Audibert. […]

-->