Revue de réflexion politique et religieuse.

Georges Minois : Charlemagne

Article publié le 10 Juil 2011 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre de Georges Minois, Charlemagne, Perrin, 2010, 26 €.

Cette biographie de Charlemagne de plus de six cents pages ne peut que retenir l’attention. Georges Minois, agrégé et docteur en histoire, connu pour d’autres biographies (Anne de Bretagne, Bossuet, Du Guesclin), se propose de restituer le « vrai » Charlemagne, au-delà des nombreuses légendes dont a fait l’objet l’empereur à la barbe fleurie. Une première partie revient sur ces mythes et sur les auteurs qui les ont véhiculés, une seconde présente les sources qui permettent de les dépasser et de revenir à la réalité. G. Minois fait ensuite une intéressante remise en contexte : conquête arabo-musulmane, invasions germaniques, fin de l’empire et ascension des Mérovingiens, avant de traiter le règne de Charlemagne de manière chronologique, à partir de sources variées, très sérieuses et faisant l’objet d’une critique historique, incluant régulièrement des mentions de travaux réalisés par d’autres historiens comme Jean Favier. Dans la dernière partie, thématique (villes et campagnes, manière de gouverner, commerce, intellectuels…), l’historien essaie de restituer un portrait psychologique de l’empereur, présenté comme quelqu’un de paradoxal : homme fort, simple, sensible, entouré de lettrés, pieux, il est aussi très cruel et brutal dans certaines de ses décisions, entretient des relations avec de nombreuses femmes et voit dans la religion un moyen très efficace d’unifier les territoires qu’il dirige. […]

-->