Revue de réflexion politique et religieuse soutenue par le Centre National du Livre (Ministère de la Culture).

Andrea Giacobazzi : L’Asse Roma-Berlino-Tel Aviv

Article publié le 10 Juil 2011 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de l’ouvrage d’Andrea Giacobazzi, L’Asse Roma-Berlino-Tel Aviv, Il Cerchio, Rimini, novembre 2010, 244 p., 20 €.

Le sous-titre, très long, précise la nature de l’Axe dont il s’agit : « Les rapports internationaux des organisations juives, de l’organisation sioniste et du mouvement sioniste révisionniste avec l’Italie fasciste et l’Allemagne national-socialiste ». Dans les années trente (et au moins jusqu’en 1938) les sionistes les plus radicaux (« révisionnistes ») ont admiré les régimes allemand et italien au point non seulement de s’inspirer de leurs méthodes d’organisation et d’encadrement idéologique, mais également de conclure avec eux des alliances pratiques. La seule entité politique antisioniste de l’époque était l’URSS. Ce livre, qui est l’œuvre d’un jeune chercheur ayant longuement travaillé sur archives, s’intéresse en particulier au Betar (l’Alliance Yosef Trumpledor) de Vladimir Jabotinsky, à ses défilés dans l’Allemagne de 1934, et à l’école navale hébraïque de Civittavecchia, ouverte de 1935 à 1938. De nombreux extraits de correspondances sont fournis, ainsi qu’une petite mais intéressante iconographie.

-->