Revue de réflexion politique et religieuse.

Lecture : Doctrine chrétienne et sentiment religieux

Article publié le 5 Fév 2011 | imprimer ce texte imprimer ce texte

Autour du livre de Michael Lonsdale, Confiance, Entretiens avec Jacques Bonnadier, préface de Mgr Dominique Rey. éditions Onésime 2000, Allauch, 2006, 18 €, 130 pages et un CD.

Tout a été dit sur Des hommes et des dieux. Xavier Beauvois a réalisé un très beau film, lent, bien construit. Du fait même de sa fidélité au sujet traité, il a toutefois suscité de nombreux contresens sur ce que signifie un monastère catholique en terre d’islam. Il peut par ailleurs serrer un peu le cœur : pour héroïque qu’elle ait été, la communauté de Tibhirine a été marquée par les diffi cultés inhérentes à notre temps ; de ce fait, elle semble être passée à côté de certaines des grandes richesses de la tradition monacale, ces richesses tant à même d’apporter la paix aux temps de crise. Avec ceci, en Quelques points, la pensée du père de Chergé appelle de sérieuses réserves doctrinales, et ce quelle que soit l’admiration que peuvent inspirer son courage et sa personnalité.

Sans développer ceci davantage, signalons un ouvrage qui se relie indirectement à ce film, et qui, plus encore que lui, se trouve symptomatique des ambiguïtés dont souffre le catholicisme contemporain, jusque dans ses branches les plus dynamiques. Cet ouvrage, publié il y a quatre ans déjà, c’est Confiance, de Michael Lonsdale. Né en 1931, Michael Lonsdale est un grand acteur, dont le talent se déploie remarquablement dans Des hommes et des dieux. C’est aussi un vrai peintre, avec un sens aigu de la couleur et de la pureté de la forme. C’est surtout, et depuis longtemps, un membre actif d’une communauté de l’Emmanuel. […]

-->