Revue de réflexion politique et religieuse.

Sergio Luzzatto : Bonbon Robespierre. La Terreur à visage humain

Article publié le 10 Avr 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Sergio Luzzatto, Bonbon Robespierre. La Terreur à visage humain, Arléa, janvier 2010, 16 €.

Les frères Robespierre sont généralement tous deux associés dans la même mémoire de la Terreur, sans qu’on s’attache précisément à la personnalité du plus jeune, Augustin Bon Joseph, surnommé Bonbon, fondateur du club jacobin d’Arras puis procureur syndic de la même ville, enfin représentant en mission notamment dans le Midi puis en Haute-Saône. « Il y avait différentes manières d’être terroriste dans la France de la Terreur. Celle de Robespierre le Jeune fut douce et même de plus en plus douce à mesure que d’autres représentants en mission devenaient plus cruels, de plus en plus cruels. » Cruel, Augustin le fut notamment à Toulon (qui devint « Port-La-Montagne ») où avec les quatre autres représentants en mission « on fusille en force ; déjà tous les officiers de la marine sont exterminés. La République sera vengée d’une manière digne d’elle ». […]

-->