Rubriques

Numéro  94 (Hiver 2006)  :  sommaire

 

Archives

Index auteurs

Liste des thèmes

Sommaire par dates

Recherche avancée

 

accueil sommaires Numéro 94


Le facteur temps    Bernard Dumont

Le temps est une donnée essentielle à considérer dans les transformations sociales, mais il n'implique pas d'admettre le rejet des principes d'organisation découlant des exigences de la nature humaine, créée et rachetée. Cette pérennité rend inacceptable le mythe historiciste, notamment acclimaté dans le monde catholique par Jacques Maritain.


Maritain le passeur    Denis Mestre

La " chrétienté profane " imaginée par l'un des philosophes les plus influents sur l'Eglise du XXe siècle a fourni les arguments les plus efficaces d'un ralliement à l'ordre établi, au nom des impératifs de l'évolution historique.


Charles Péguy et le " lourd badinage " du parti intellectuel    Laurent-Marie Pocquet du Haut-Jussé

Les reproches cinglants adressés par le poète au " parti intellectuel " et aux " modérés " : pour lui, anticléricaux et cléricaux ont en réalité le même état d'esprit.


La mémoire contestée    Máté Botos

Le 50e anniversaire de l'insurrection de 1956 n'a pas donné lieu en Hongrie aux célébrations que l'on aurait pu supposer. L'absence d'unité de l'historiographie, liée aux divisions de la société postcommuniste, permet de comprendre pourquoi.


Musiques métissées et nostalgie nationale-communiste    Slavko Leban

La musique populaire actuellement diffusée dans l'ancienne Yougoslavie rejoint les canons du métissage culturel, mais elle véhicule dans une large mesure un message néocommuniste exaltant le titisme.


Majorités et minorités despotiques    Claude Polin

Les majorités démocratiques peuvent être tyranniques, comme le prévoyait Tocqueville, les minorités aussi, ce qui effrayait Rousseau. Mais le mal principal est qu'elles peuvent l'être ensemble, et il est impossible qu'il en soit autrement.


En présence de Dieu    Mgr Saïd Elias Saïd

Entretien. Certaines attitudes durant les cérémonies religieuses publiques manifestent une décontraction qui trahit la perte du sens de l'adoration et de ses implications corporelles. Anti-autoritarisme, marée individualiste et accent mis sur la fête communautaire peuvent expliquer cette perte et appellent une nouvelle mystagogie.


Le colloque liturgique d'Oxford    Claude Barthe & Bruno Leroy

Le 11e colloque du CIEL-UK a permis de faire comprendre avec plus de précision les contours de la " réforme de la réforme " liturgique souhaitée par Benoît XVI.


Fondements théologiques de la liturgie qui nécessitent une restauration    Nicola Bux

Document. " Il est nécessaire d'avoir le courage d'aller à contre-courant, mais c'est pour rester dans le sillon de la tradition bimillénaire de l'Eglise, et donc aussi sur les traces des théologiens de ce mouvement liturgique qui voulait rétablir l'esprit de la liturgie chrétienne comme adoration du Père dans l'Esprit Saint et dans la vérité de Jésus-Christ. "


Cristina Campo    Bernard Marchadier

Présentation d'une Italienne de santé fragile, mais d'une grande intensité de vie, poétesse de grand talent, philosophe proche de Simone Weil, militante de beaucoup de causes, dont celle de la résistance à la destruction de la liturgie romaine.


Jacques Perret et " la droite buissonnière "    Pierre Édouard-Berth

Sur quelques écrivains français hors du courant dominant, mais qui ont marqué la deuxième moitié du XXe siècle.


Quand l'Italie attirait l'intelligentsia    Michel Ostenc

Le " laboratoire italien " a connu des fortunes variées auprès des intellectuels français depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.


Bibliographies (voir plus)...   


Le droit et la vie    Carlo Gambescia


Les oublis de l'histoire    Marie Raynaud


Gilles Routhier et l'histoire du Concile    Laurent Jestin


L'homme Maurras    Édouard Boulogne


Une introduction à Boulgakov    Bernard Marchadier


Généalogies intellectuelles de la République    Gilles Dumont


Commentaires théologiques : Au sujet du retour du magistère    Claude Barthe


De la mort de la République à la disparition de la nation    Gilles Dumont

Le temps de la " Nation " républicaine s'achève. Sa chute menace d'entraîner avec elle un sentiment national qu'elle a longtemps capté. Il serait désolant de voir des catholiques accompagner le mouvement tandis que divers signes montrent la persistance d'un réflexe d'appartenance dans le tréfonds de la conscience collective.

retourner à la liste des numéros

 

Retour accueil site archive - Copyright © catholica 2010