Rubriques

Numéro  70 (Hiver 2000)  :  sommaire

 

Archives

Index auteurs

Liste des thèmes

Sommaire par dates

Recherche avancée

 

accueil sommaires Numéro 70


Leçons d'une exposition en guise de vœux pour le siècle nouveau   Bernard DUMONT

L'Eglise a mieux à faire que de s'associer à l'édification de Babel.


Que ce monde est donc aimable et digne d'être aimé !   Jean SAROCCHI

Je crains que nous ne soyons que des sucrés, peut-être même que des fades.


Echanges : Violence, pouvoirs et médias   Paul VIRILIO & Éric WERNER & Uli WINDISCH

Pas un jour ne passe sans que les médias ne fassent état des violences de plus en plus fréquentes dont les jeunes sont tout à la fois des auteurs et des victimes, en particulier dans les banlieues. La propension des médias à rechercher le sensationnel conduit néanmoins à s'interroger sur la réalité d'une violence de plus en plus forte. Son éventuelle sur-représentation pourrait être le témoin d'une instrumentalisation réciproque : par ceux qui en sont les auteurs (formidable caisse de résonance, voire simple faire-valoir), par ceux qui en rendent compte (représentation d'une société au bord de l'implosion), tous deux servis par le comportement oscillant de ceux qui ont officiellement en charge l'ordre public. Eric Werner ("L'Avant-guerre civile", L'Age d'Homme, 1998), Paul Virilio ("L'insécurité du territoire", Galilée, 1993) et Uli Windisch ("Violences jeunes, médias et sciences sociales", L'Age d'Homme, 1999) ont accepté de participer à un débat sur ces questions.


Liturgie : le temps favorable   Claude BARTHE

Les réflexions sur des propositions d'aménagements liturgiques se multiplient. Est-ce le rite non réformé qui doit aller vers le rite de Paul VI, ou le rite de Paul VI qui doit évoluer vers le rite traditionnel ? Ce thème est extrêmement important, car il touche à celui, fondamental, de la transition.


Des luthériens au secours de la liturgie   Henri COURIVAUD

Il convient d'accorder la plus grande attention à un certain nombre de courants qui traversent aujourd'hui le protestantisme et qui ne sont pas sans rappeler le Mouvement d'Oxford, au siècle dernier, au sein de l'anglicanisme. La situation ecclésiale présente est cependant toute différente : c'est une romanité, en quelque sorte à retrouver, qui sert de marque hors du catholicisme - quant aux Eglises séparées, elles paraissent ne plus vouloir (ou pouvoir) marginaliser de tels mouvements de retour vers certaines racines. Ainsi avons-nous publié des textes et entretiens de Catherine Pickstock, chercheur à l'Emmanuel College de Cambridge, dont les travaux philosophiques constituent une remise en question de l'esprit qui a présidé à la réforme liturgique de Vatican II d'autant plus significative qu'elle est elle-même anglicane. De même, la redécouverte, commencée dans les années trente, de la liturgie latine et du chant grégorien par des luthériens allemands, désireux de retrouver, comme Pusey et Newman, une via media au sein de leur confession, est extrêmement intéressante. Est-il besoin de souligner qu'elle prend à revers les motifs œcuméniques avancés pour procéder à l'aggiornamento du culte catholique tel qu'il s'est concrètement réalisé ? Rappelons, dans le même ordre d'idées, que Jean Brun, qui était lui aussi un réformé, avait consacré un chapitre entier de son livre, publié à titre posthume, "Essence et histoire de la musique" (Ad Solem, 1999), au chant grégorien, où l'on rencontre des phrases comme celle-ci : " Dépouillé mais nullement élémentaire, le chant grégorien l'est dans la mesure où il transfigure le temps en faisant de celui-ci l'onde porteuse du cri qui cherche Dieu, et en purifiant ce temps de tout ce que le monde y injecte de bruits discontinus qui le rendent invertébré et en font le lieu des désaccords et de la cacophonie des choses " (p. 40). Les informations qui suivent, rédigées de telle manière qu'elles ne " récupèrent " en rien les desseins du groupe luthérien dont il s'agit, le Chœur grégorien d'Iéna, ont été revues et approuvées par lui.


Sensationnisme des Lumières et manipulation mentale   Xavier MARTIN

L'anthropologie dominante à l'époque des Lumières est matérialiste, bien que cette période mette à l'honneur les droits de l'homme. Cette conception originelle est le fondement de la manipulation mentale.


Le tournant décisif : La crise du clergé français entre Vatican II et mai 1968   Alexis CAMPO

Une première approche de lendemains conciliaires qui ne chantaient pas. "Une bonne partie de ce que certains ont appelé péjorativement "l'après-concile", au moins en France, n'a rien à voir avec le concile œcuménique de Vatican II, mais dépend de "l'après-68", de sa mythologie et de ses slogans. " Ces lignes traduisaient et nourrissaient une opinion largement répandue dans les années quatre-vingt mais que personne ne soutient plus aujourd'hui sérieusement. En revanche, il est vrai que la courte période allant des dernières années conciliaires à la veille des événements de mai 1968 a été sur le terrain le champ d'application privilégié des " idées-forces " élaborées dans l'aula conciliaire. Dans ces pages documentaires, où nous avons fait le plus de place possible à des extraits ou des synthèses d'entretiens, nous évoquerons moins la mince page d'histoire que fut le mai 68 de certains catholiques que l'avant mais aussi l'immédiat après de cet événement. Notre visée étant d'éclairer, au ras des souvenirs — partiels, dira-t-on, mais comme tous témoignages humains, ici toujours profondément blessés —, ce moment décisif où mai 68 et Vatican II conjuguèrent leurs effets d'éclatement au point de paraître mettre en péril le processus conciliaire lui-même. Bien entendu, des études approfondies s'imposeraient et devraient être systématisées et étendues à d'autres pays que la France. Mais il ne s'agit ici que de la réunion d'une brassée de témoignages sur le sujet, limitée à une petite partie de la France et à quelques aspects de la crise du clergé, aussi bien dans sa formation que dans la vie au jour le jour de quelques paroisses parisiennes prises comme étalon. Un certain nombre des témoins interrogés — et cela aussi spécifie cette histoire — ont estimé nécessaire de garder l'anonymat.


Entretien : Le regard du témoin   Florent GABORIAU


Apprendre la pauvreté   Alberto WAGNER DE REYNA

La pauvreté peut être en définitive le modèle culturel permettant de sortir de la crise. Nous devons tous faire l'essai du courage de la pauvreté et de son esprit. Comme cela avait été annoncé précédemment à l'occasion de la publication d'un premier texte d'Alberto Wagner de Reyna, voici l'entretien qu'il nous a accordé au cours de l'été dernier, révisé par lui et complété de sous-titres de la rédaction.


Théologie : Le programme de Radical Orthodoxy   Russell R. RENO

Un courant théologique à suivre avec attention. On annonce la parution imminente, en traduction française, d'un texte de Catherine Pickstock sur "Thomas d'Aquin et la quête eucharistique", aux éditions Ad Solem de Genève. Ultérieurement devrait également paraître en français et chez le même éditeur un ouvrage du même auteur ardu mais très original, et dont nous avons déjà rendu compte, "After Writing. On the liturgical consummation of Philosophy" (Blackwell, Oxford, 1998). Et en parallèle est annoncée, toujours chez Ad Solem et pour le mois de janvier, la traduction du petit livre de l'Américain William T. Cavanaugh, "Eucharistie et mondialisation. La liturgie comme acte politique". Avec ces parutions va faire irruption dans les pays francophones un courant théologico-philosophique qui s'affirme en Grande-Bretagne depuis une dizaine d'années, issu d'un des trop rares foyers de philosophie classique de ce pays ravagé par le néo-positivisme et le nominalisme. Il nous est paru utile de présenter à cette occasion, en guise d'introduction, un substantiel article publié aux Etats-Unis dans la revue mensuelle First Things, de New York, dirigée par Richard J. Neuhaus, qui nous a aimablement autorisés à le traduire. Russell R. Reno enseigne la théologie à l'Université jésuite de Creighton (Omaha, Nebraska). Il est aussi l'auteur de "The Ordinary Transformed : An Inquiry into the Christian Vision of Transcendence".


Le bonheur du peuple à l'ère globale   Thomas MOLNAR

Le nouvel impérialisme vise beaucoup plus loin que le classique esprit de conquête : l'être même des choses.


Entretien : L'islam, l'Égypte et le Soudan, une situation qui tient lieu d'avertissement   Père Henri BOULAD

Le père Henri Boulad, jésuite égyptien originaire d'Alexandrie, a été pendant de nombreuses années directeur de Caritas-Egypte et vice-président de Caritas Internationalis pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Auteur de plusieurs ouvrages philosophiques traduits dans une quinzaine de langues, il partage son temps entre l'Egypte et l'Europe où il effectue régulièrement des tournées de conférences. Par ailleurs, il a pris une part importante dans le passé à des missions au Soudan.


Horizons théoriques : À la recherche d'un nouveau militantisme   Bernard DUMONT

Depuis des années, Miguel Benasayag, un psychanalyste d'origine argentine, s'efforce de développer une réflexion cohérente sur l'adaptation de l'esprit révolutionnaire en une période où l'engagement, hormis quelques petits cercles, n'est plus de mise. Il appelle cela la " nouvelle radicalité ". Il vient encore de publier, en compagnie d'un autre Argentin, Diego Sztulwark, un petit livre, traduit de l'espagnol, intitulé "Du contre-pouvoir. De la subjectivité contestataire à la construction de contre-pouvoirs" (La Découverte, octobre 2000, 89 F).


L'esprit révolutionnaire en désarroi   François VAUTHIER

Luc Boltanski et Eve Chiapello, auteurs du gros volume (810 pages) intitulé "Le nouvel esprit du capitalisme" cristallisent les réactions d'une génération révolutionnaire en désarroi.


Lectures (voir plus)...   


Bibliographies (voir plus)...   


Correspondance : Libres propos cardinalices  

Un lecteur belge de langue néerlandaise a pris connaissance d'un livre intitulé "Vriguit" [Libres propos], paru en octobre 2000 chez Lannoo, à Tielt, et déjà réimprimé fin décembre. Il s'agit d'entretiens entre le cardinal Danneels (de Malines-Bruxelles) et plusieurs interlocuteurs, prêtres ou laïcs, de tendance fortement libérale-progressiste. Ce livre paraîtra en version française au cours de l'année 2001. Notre correspondant a traduit quelques sentences du cardinal Danneels glanées au cours de sa lecture, et qui l'ont laissé pantois en raison de l'étrange casuistique qui s'en dégage.

retourner à la liste des numéros

 

Retour accueil site archive - Copyright © catholica 2010