Rubriques

Numéro  6 (Février 1988)  :  sommaire

 

Archives

Index auteurs

Liste des thèmes

Sommaire par dates

Recherche avancée

 

accueil sommaires Numéro 6


Les origines d'un dépit   Bernard DUMONT


L'idéologie dominante et sa publicité   Bernard DUMONT

Une réflexion sur la culture publicitaire. La crise économique mondiale n'a pas entamé, dans ce qu'il est convenu d'appeler l'Occident, l'esprit de jouissance caractéristique des grandes heures de la société de consommation. Bien au contraire, le repli individualiste partout constaté s'accompagne d'une folle course en avant, largement entretenue par les médias, et très mollement contredite par ceux qui devraient guider leurs concitoyens. Le risque de suicide démographique, les conséquences de la permissivité morale (dont le sida n'est pas la moindre), la menace islamique, et bien d'autres, laissent la grande majorité dans l'insouciance, même si certaines angoisses affleurent çà et là, sans lendemain. On a trouvé un mot pour désigner l'idéologie, car c'en est une, qui exprime, dans un jargon de circonstance bien imagé, cet art de vivre dangereusement, la soft-idéologie.


Entretien : Gorbatchev, l'homme nouveau ?   Stéphen DE PETIVILLE & Vladimir Boukovsky

Lorsque Mikhail Gorbatchev est devenu, le 11 mars 1985, secrétaire général du PCUS, tout le monde a compris, en Union soviétique comme à l'étranger, que quelque chose de décisif venait de se produire. Ce fut l'effet Gorbatchev, qui a monté en épingle tout ce que le personnage pouvait avoir de nouveau par rapport à ses prédécesseurs. A côté de la stagnation de Brejnev et de la nécrose d'Andropov, Gorbatchev parait présager un printemps de Moscou. Tout cela tient-il d'une incroyable naïveté, ou bien se passe-t-il en URSS quelque chose d'effectivement décisif pour l'avenir ? Nous avons profité de la présence à Paris de Vladimir Boukovsky pour lui demander une appréciation compétente.


Un dossier d'actualité : la liberté religieuse   Claude BARTHE

Le chantage-marchandage de Mgr Lefebvre à propos des sacres épiscopaux auxquels il veut procéder est consternant. Cependant, malgré ses inconsistances et même ses contradictions, le lefebvrisme est un élément qui stimule la réflexion des responsables romains sur l'interprétation de Vatican II et la continuité du magistère. De ce point de vue, parmi les accusations de Marcel Lefebvre, il en est une essentiellement qui retient l'attention : celle concernant le hiatus entre la doctrine de la liberté religieuse et l'enseignement antérieur. Esquisse d'une mise au point théologique.


Lectures (voir plus)...   


Entretien : La soft-idéologie   François-Bernard HUYGHE

Entretien recueilli par Michel Bresson


Commentaires : Où en est la laïcité ?   Michel BRESSON

Conte-rendu du congrès de la Fédération de l'Education nationale (FEN), tenu début février à La Rochelle, nouveau déballage de l'humeur des militants de la laïcité.


Une interprétation introuvable   Claude BARTHE

Autour de la conférence prononcée aux Etats-Unis en mai 1987 par le cardinal Willebrands, président du Secrétariat pour l'Unité des chrétiens, sur " la signification de subistit in dans l'ecclésiologie de communion ".

retourner à la liste des numéros

 

Retour accueil site archive - Copyright © catholica 2010