Rubriques

Numéro  55 (Printemps 1997)  :  sommaire

 

Archives

Index auteurs

Liste des thèmes

Sommaire par dates

Recherche avancée

 

accueil sommaires Numéro 55


Irréversible confusion ?   Bernard DUMONT

Si l'on avait le sens de ce qui se défait, on ne considérerait pas la recherche de l'unité sociale comme une tare honteuse du passé, mais comme une nécessité imposée par la vie, et désormais une exigence de survie. Un commentaire inspiré par l'intervention de l'évêque de Mayence, Mgr Karl Lehmann, au IXe Symposium des Evêques européens.


Historicisme et idéologie   Jean-Pierre SIRONNEAU

L'historicisme moderne s'est établi sur des concepts théologiques détournés de leur sens. Réflexions autour de "La philosophie de l'histoire", de Jean Brun. Professeur émérite de sociologie et d'anthropologie à l'Université des Sciences sociales de Grenoble, J.-P. Sironneau est aussi l'auteur de "Sécularisation et religions politiques" (Mouton, La Haye, 1982).


Entretien : Aux origines de la pensée totalitaire   Frédéric ROUVILLOIS

La modernité se fonde sur le dogme initial selon lequel l'homme est capable de fabriquer sa propre histoire. L'homme occidental ne se libérera de l'engrenage progressiste qu'à condition de porter sur lui-même un regard renouvelé.


Entretien : Un certain Cheval rouge   Eugenio CORTI

L'écrivain italien Eugenio Corti fait partie des témoins directs et particulièrement avertis de ce siècle, dont il a personnellement vécu certains des événements les plus tragiques. Son principal roman historique, " Il cavallo rosso ", vient de paraître en traduction française sous le titre " Le cheval rouge ". Nous publions ici les réponses qu'Eugenio Corti a bien voulu donner aux questions que nous lui avons posées au sujet de son œuvre. Entretien autour d'un livre.


Le nominalisme, le constructivisme et la déconstruction   Juan VALLET DE GOYTISOLO

Pour le nominalisme, le monde demeurait inaccessible à l'intelligence de l'homme. Il fallait donc que celui-ci se fabrique un ordre à sa mesure. L'utopie moderne opère un constant va-et-vient entre la destruction de l'ordre d'hier et la reconstruction de celui de demain.


Entretien : Le lien défait   Jean-Claude MILNER

A force d'abstraire le concept de société de ses déterminations réelles, on en est arrivé à vider de toute substance le lien social, à en faire une forme vide. Jean-Claude Milner enseigne la linguistique à l'Université Paris VII. Outre un certain nombre de livres sur le langage, il avait également abordé les questions pédagogiques, importantes pour un linguiste dans la mesure où elles touchent à la formation de l'individu et à la transmission du savoir.


Vie de l'Eglise : Dialogue entre les religions ?    Ansgar SANTOGROSSI

Réflexions sur une célébration parisienne du dixième anniversaire de la rencontre d'Assise.


Christianisme et religions selon la CTI   Claude BARTHE


Compte à rebours   Claude BARTHE


Maastricht et le nivellement des droits religieux. : Le catalanisme   Francisco CANALS VIDAL

La fin des blocs et la crise des Etats-nations s'accompagnent d'une apparente renaissance des entités ethnolinguistiques longtemps muselées par un centralisme étatique d'origine jacobine. Ainsi s'expliquerait le renouveau régionaliste que l'on voit se manifester dans plusieurs pays européens. Pour un faisceau de raisons historiques, la Catalogne constitue sous ce rapport un lieu fort intéressant à observer de ces régionalismes d'origine traditionaliste, reconvertis en forces d'éclatement sous la pression du système marchand. De longue date en effet s'y est développé un mouvement autonomiste, voire nationaliste et indépendantiste, qui semble s'être explicitement défini par opposition au centralisme de l'Etat espagnol, lequel a culminé avec le régime du général Franco. Francisco Canals Vidal, titulaire d'une chaire de métaphysique à l'Université de Barcelone, a consacré de nombreuses études à la question catalane.


Empire et super-empire   Thomas MOLNAR

Nous venons de sortir de l'ère des empires et nous entrons dans une ère de super-empires plus ou moins artificiels. A cet égard, il peut être utile de faire la comparaison entre l'empire traditionnel des Habsbourg et l'empire moderne en train de naître, celui de Maastricht-Bruxelles-Strasbourg, que l'on pourrait prolonger en direction de Washington, et, pourquoi pas, de Tokyo..


Considérations au sujet : du " patriotisme humanitaire "    Jean DE VIGUERIE

Mourir pour la France, ou mourir pour des idées ? Les ambiguïtés du discours patriotique issu de la Révolution française, entre illusions et manipulation.


La figure du prêtre chez Bernanos et Graham Greene   Eamon MAHER

Greene et Bernanos ont créé des personnages on ne peut plus différents (un prêtre alcoolique et le curé d'Ambricourt), identiques cependant par la conception qu'ils se font du sacerdoce, lumière divine au milieu des hommes. Un bienveillant lecteur, professeur de langue française en Irlande et Irlandais lui-même, Eamon Maher, nous a adressé une contribution que nous publions volontiers ici. Elle rejoint certaines des préoccupations qu'avait exprimées Claude Barthe dans un précédent numéro (" Les paroisses mortes de Georges Bernanos ", Catholica n. 48, été 1995, pp. 9-24). Signalons un autre article d'E. Maher (Etudes, juillet-août 1994) : " Le personnage marginal chez Jean Sullivan ".


Questions théologiques   Claude BARTHE

Florent GABORIAU, " L'Ecriture seule? "


Lectures (voir plus)...   


Bibliographies (voir plus)...   

retourner à la liste des numéros

 

Retour accueil site archive - Copyright © catholica 2010