Rubriques

Numéro  5 (Décembre 1987)  :  sommaire

 

Archives

Index auteurs

Liste des thèmes

Sommaire par dates

Recherche avancée

 

accueil sommaires Numéro 5


Le cas Lefebvre: ne pas oublier la doctrine   Bernard DUMONT

Le 29 octobre denier, devant les évêques du synode, le cardinal Josef Ratzinger annonçait la désignation du cardinal Edouard Gagnon comme visiteur apostolique de la Fraternité Saint Pie X. L'information était suffisamment préparée pour ne pas créer d'effet de surprise. Ce qui frappait cependant les observateurs, c'était la soudaine facilité avec laquelle des deux côtés un arrangement était désormais envisagé. La célébration de la messe de saint Pie V n'était plus un obstacle. La concession d'un statut canonique particulier ne soulevait plus d'objection de principe. Les accusations - le prélat d'Ecône parlait encore récemment de la "quasi-apostasie du pape" - paraissaient oubliées. Sans doute Josef Ratzinger donnant de "l'Excellentissime Prélat" à Marcel Lefebvre - "avec un " E " majuscule et un " P " majuscule", précisait ironiquement aux journalistes, Inos Biffi, l'un des porte-parole du synode - usait d'une bénigne indulgence. Une affaire entre factions françaises, en somme, où tout le monde, intégristes et épiscopat, s'était échauffé à la mode du pays, mais que Rome, une fois de plus, saurait bien apaiser.


Affirmation chrétienne et pluralisme politique   Bernard DUMONT

Réflexions en marge du dernier livre du cardinal Ratzinger. En dépit de l'absence de prise de position du Concile, le régime politique établi en Occident bénéficie, de fait, d'un évident monopole de légitimité dans les organes d'expression des milieux catholiques. Bien que le terme de démocratie recouvre aujourd'hui des réalités extrêmement diverses, il est généralement admis qu'il désigne la seule alternative possible au totalitarisme sous toutes ses formes. Le pluralisme occidental apparaîtrait ainsi comme la voie de la sagesse et de la modération, seule opposable à toutes les aventures. Le dernier livre du cardinal Ratzinger est paru en Italie en juin dernier sous le titre Chiesa, ecumenismo e politica (Ed. Paoline, Rome 1987). Traduit sous la direction du cardinal Gagnon, il parait maintenant en français (Église, oecuménisme et politique, Fayard, novembre 1987), il vient opportunément soulever quelques questions importantes en relation avec cette situation et qu'il convient ici d'aborder.


Juristes catholiques : la morale et le droit   Michel BRESSON


Sur un enseignement moral de Pie XII   Claude BARTHE


Entretien : Face à l'islam.   Père Paul NAAMAN.

Terrorisme et immigration maghrébine - phénomènes ordinairement non liés dans l'état actuel des choses - ont mis au premier plan la question de l'islam. La connaissance de ce dernier demeure pour l'instant très imparfaite, sauf pour un cercle très restreint de personnes. Comme dans beaucoup d'autres cas, il naît à l'égard de l'islam une certaine angoisse, mais celle-ci n'est pas suivie d'une réaction rationnelle qui consisterait en premier lieu à mieux connaître ce que l'on redoute, à démêler causes et conséquences, et à en tirer un enseignement pratique à même de déterminer une conduite cohérente. Pour contribuer au réveil nécessaire face à la réalité musulmane, nous avons le plaisir de présenter ici l'entretien que nous a accordé le Père Paul Naaman lors de son récent passage à Paris.


Sainteté pour l'Eglise, actualité de la doctrine spirituelle du Père Marie-Eugène   Claude BARTHE

Le P. Marie-Eugène est insuffisamment connu, notamment la dernière partie de son livre "Je veux voir Dieu" (Editions du Carmel, 1956), au sous-titre très significatif : "sainteté pour l'Eglise"....


Entretien : Comment répondre aux terroristes ?   Xavier RAUFER

Fait constaté: la démocratie est faible devant le terrorisme. Pourquoi ? Xavier Raufer nous a confié son opinion....


Commentaires : Ratzinger vu par ses adversaires   Claude BARTHE

Le réveil de la gauche conciliaire qui parle de de "stratégie de la résistance" (J.-P. Jossua, dans Le retour des certitudes, le Centurion, novembre 1987) contre ce qu'elle qualifie de "nouvelle Contre-Réforme" (Daniele Menozzi, ibid.). c'est ce que montrent chacun à leur manière, Contro il tradimento dei Concilio("Contre la trahison du Concile", Claudiana editrice 1987, paru à Munich l'an passé sous le même titre : " Wider den Verrat am Konzil ", rassemblant les contributions d'auteurs de la ligne progressiste dure, tels Hans Küng, Jean-Pierre Jossua, Dietmar Mieth, Leonardo Boff, etc., mais aussi Paul Valadier, s.j., directeur de la revue Etudes, dans son récent ouvrage, "L'Eglise en procès" (Calmann-Lévy, octobre 1987).


Juristes catholiques : la morale et le droit   Michel BRESSON

Le débat sur l'euthanasie qui a rebondi de manière spectaculaire à propos de ce que l'on nomme pudiquement "la prévention de l'enfance handicapée", ("Projet hypocrite et ambigu") écrivait Patrick Verspieren, s.j.,dans Le Figaro du 14 novembre 1987, repose sur des confusions volontairement entretenues. Le récent colloque des Juristes catholiques de France qui s'est tenu à Paris les 21 et 22 novembre 1987, a précisément abordé ce thème du "droit devant la mort".


Correspondance : Sur un enseignement moral de Pie XII   Claude BARTHE

L'article sur "La grande crise de la théologie morale" (Catholica, septembre 1987, pp. 36-54), nous a valu d'intéressantes réactions. Voici une critique sur un point particulier, l'explication que nous donnions dans cet article du discours de Pie XII au sujet de l'emploi des analgésiques et de l'abrègement de la vie des grands malades (24 février 1957).


Retour de Hongrie   Thomas MOLNAR

Thomas Molnar, publiciste américain d'origine hongroise, longtemps professeur à l'université de Yale, nous a adressé des notes prises à la suite d'un tout récent séjour dans son pays natal. Nous en donnons ici les principaux extraits.


Lectures (voir plus)...   

retourner à la liste des numéros

 

Retour accueil site archive - Copyright © catholica 2010