Rubriques

Numéro  30 (Février 1992)  :  sommaire

 

Archives

Index auteurs

Liste des thèmes

Sommaire par dates

Recherche avancée

 

accueil sommaires Numéro 30


Comme une eau tiède   Claude BARTHE

Les assemblées du Synode se suivent. Depuis la fin du Concile, onze réunions solennelles d'évêques venus du monde entier se sont ainsi tenues successivement à Rome, pratiquement au rythme d'une tous les deux ans. C'est une manière de continuation de Vatican II selon des modalités de fonctionnement assez semblables : texte préparatoire, interventions des Pères en assemblée générale, rapport après discussion, travail en groupes restreints, élaboration d'un texte final par intégration des amendements. Ces grandes réunions épiscopales sont comme des sessions supplémentaires du Concile. Le synode n'a certes qu'un pouvoir délibératif : il ne saurait donner une doctrine nouvelle par rapport à Vatican II. Il entretient en quelque sorte sa flamme.


Identité nationale et citoyenneté en France et en " Europe "   Bernard DUMONT

Alors que la réalité des nations retrouve un champ libre dans l'ancienne aire de domination communiste, l'idée même de nation est mise à mal en Europe occidentale et singulièrement en France. Le sommet de Maastricht ajoute ses effets à une décomposition interne déjà largement entamée. Les deux phénomènes sont d'ailleurs liés à plus d'un titre : ce sont notamment les mêmes groupes d'influence qui souhaitent reléguer la dimension nationale dans le domaine culturel, c'est-à-dire la dissoudre dans le pluralisme des conduites privées caractérisant la société civile, et prononcer l'avènement d'une citoyenneté européenne purement administrative.


Document : Richard Rorty, philosophe de l'éclatement culturel   Peter KOSLOWSKI

Alors qu'aujourd'hui chaque discipline scientifique s'offre une philosophie maison, les philosophes eux-mêmes sont occupés à proclamer la fin des idéologies et le début de l'ère postmétaphysique et postphilosophique. Rorty voit dans la société démocratique libérale une société dont le langage s'éloigne de plus en plus de la théologie et de la philosophie. Il ne veut pas seulement expulser la théologie de la société, comme les Lumières l'ont déjà fait, mais il veut encore mettre de côté, déconstruire le reste métaphysique qu'avaient conservé les Lumières dans leur foi en la raison.


Dossier : Les intellectuels cherchent à faire diversion   Jean-Jacques WUNENBURGER

Les 12 et 13 décembre 1991, un colloque, organisé par la présidence de l'Assemblée nationale, s'est tenu à Paris sur le thème : " Les intellectuels en Europe de 1945 à 1991 — Les métamorphoses de l'engagement ". Qu'est-il sorti de cette étrange réunion, placée par l'invitant, Laurent Fabius, sous le signe du malaise dans la civilisation ? Rien que l'appréhension physique d'un grand vide. Les intellectuels, ceux du moins qui jouissent du label " autorisé ", sont atteints d'aphasie. Ils parlent pour ne rien dire, et se taisent quand ils devraient parler. Que se passe-t-il donc ?


Débat : Ne pourraient-ils pas se repentir ?   Pierre RIGOULOT & Thomas MOLNAR & Bernard DUMONT

Les grands ébranlements de ces toutes dernières années ont suscité des sentiments divers : mutisme, conversions tardives, ébahissement, confusion, scepticisme... Le repentir clairement manifesté est rare. Deux grandes séries de questions au moins surgissent alors : comment expliquer moralement, psychologiquement, structurellement l'aveuglement des intellectuels - peut-on rêver de voir au moins certains des plus représentatifs exprimer un repentir vrai ?


Postmarxisme en Allemagne ?   Günter ROHRMOSER

Le concept de postmarxisme suppose qu'effondrement du communisme rime avec fin du marxisme, il suppose également que Jean-Paul Sartre avait raison quand il soutenait la thèse selon laquelle le marxisme était la philosophie dominante de l'époque. Tout dépend donc de savoir si l'on s'autorise à mettre en équivalence la chute du communisme avec l'échec du marxisme.


La médecine monastique   Francesco LEONI

Depuis ses origines, le christianisme possédait des concepts capables de changer assez tôt l'attitude des fidèles envers l'art de la médecine, les conduisant à une considération positive de celui-ci, et de la possibilité que Dieu lui-même a accordée à l'homme de pouvoir agir sur la nature, en rétablissant par des soins humains, même s'ils étaient administrés avec l'aide divine, l'équilibre du corps altéré par la maladie.


Commentaires : L'autoconservation du dépôt de la foi   Claude BARTHE

Pourquoi n'est-il plus jamais question de dresser, comme jadis, des listes d'erreurs clairement circonscrites, d'expliquer de quelles hérésies déterminées il faut aujourd'hui se garder, d'indiquer aux fidèles par l'excommunication que celui qui les professe et qui refuse de les rétracter a cessé de faire partie de l'Eglise ?


Le fondamentalisme en crédit-bail   Michel BRESSON

Le numéro de décembre 1991 de Professions et entreprises, la revue du CFPC, le Centre français du patronat chrétien, a fait paraître une publicité peu commune.


Débats : De la tolérance à la liberté   Claude BARTHE

Une série de lectures sur la question de la tolérance et de la liberté religieuse.


Algérie, mais où est la gangrène ?    Bernard DUMONT


Lectures (voir plus)...   


Bibliographies (voir plus)...   

retourner à la liste des numéros

 

Retour accueil site archive - Copyright © catholica 2010