Revue de réflexion politique et religieuse.

Numéros en cours

Retrouvez dans cette rubrique les différentes annonces de parution du dernier numéros de la revue au format papier.

Les éditoriaux y sont publiés, pour la plupart en texte intégral.

Numéro 135 : Quitter la cage d’acier par Bernard Dumont

Une communauté politique acquiert et maintient sa cohésion par des voies d’autorité, certes, mais aussi par jeu d’influences mutuelles ou respect de conventions établies. La sociologie américaine du milieu du siècle dernier a nommé cela le « contrôle social », concept neutre ne préjugeant en rien de la valeur objective, en regard du véritable bien humain, de […]

Rubrique(s) : Numéros en cours

Numéro 134 : L’impasse par Bernard Dumont

La conjonction d’un certain nombre de changements politiques récents et inattendus, de menaces nouvelles, d’illusions démenties paraît bien signifier que nous passons d’une époque à une autre. Chaque élément de crise a des retombées sur chacun des autres, en particulier en termes de psychologie collective, comme par exemple l’éviction de la candidate Clinton à la […]

Rubrique(s) : Numéros en cours

Numéro 133 : Luther le révélateur par Bernard Dumont

Le 31 octobre prochain, il est prévu que le pape François se rende en Suède, à Lund, pour y mener, en commun avec les dirigeants de la Fédération luthérienne mondiale, une « commémoration œcuménique » du 500e anniversaire de la rupture de Luther. Nous reviendrons en temps utile sur l’événement, inédit dans l’histoire de l’Église, […]

Rubrique(s) : Numéros en cours

Numéro 132 : Convergences mondialistes par Bernard Dumont

Unifier le monde en une Cité idéale est une idée récurrente dans l’histoire moderne, prise entre la nostalgie de l’unité perdue de la Chrétienté médiévale et le secret désir de recons­truire la Tour de Babel. Au 13ème siècle, ce fut le moine anglais Roger Bacon qui proposa de revenir à l’unité du monde par la […]

Rubrique(s) : Numéros en cours

Numéro 131 : Paradoxes de la liberté par Bernard Dumont

L’essence de la modernité s’exprime en des mots tels que « liberté », « autonomie », « souveraineté », « émancipa­tion »… Ces termes ont un usage commun, mais ils revêtent une acception particulière apte à exprimer l’esprit de la philosophie élaborée dès la période des Lumières et de ses racines immédiates. Les mots sont […]

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 130 : Retour politique des catholiques ? par Bernard Dumont

Les années passées ont vu descendre dans la rue, massivement, une portion dynamique des catholiques français. Est-il possible de parler de « réveil », et à quelles conditions celui-ci pourrait-il se consolider ?

Rubrique(s) : En librairie, Numéros antérieurs, Numéros en cours, Numéro 130

Numéro 128 – Mariage indissoluble : l’obstacle par La Rédaction

Le concept moderne de liberté – aujourd’hui plus que jamais avec sa version libertaire postmoderne – est incompatible avec ce qui constitue la première garantie de liberté d’être de la famille, et l’assurance de sa durée, l’indissolubilité du mariage.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 128

Numéro 129 : Les deux étendards par La Rédaction

La première réunion de l’assemblée générale extraordinaire du Synode sur la famille et l’année qui s’est écoulée depuis ont créé une vaste confusion dans les esprits, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Eglise.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 129

Numéro 127 : Le système et le contrôle social par Bernard Dumont

Les manifestations du 11 janvier 2015 en France et leur répercussion planétaire immédiate donnent à réfléchir sur la nature et la puissance des moyens actuels de manipulation des masses, et sur les objectifs poursuivis par ceux qui ont le pouvoir de les mettre en œuvre.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 127

Numéro 126 : Premières leçons d’un synode par Bernard Dumont

L’échec des manœuvres tendant à imposer une soumission totale aux exigences de la culture dominante à l’occasion du dernier synode sur la famille révèle, entre autres, les limites du paradigme politique conciliaire.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 126

Numéro 125 : Pastoralité, le poids d’un concept par Bernard Dumont

Le paradigme conciliaire avait été adopté dans l’espoir d’arriver à une bonne entente avec le « monde moderne », mais devant l’échec aucune réaction proportionnée ne se manifeste. Pour que cela change, sans doute faut-il réviser très profondément les critères de jugement dans l’ordre politique.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 125

Numéro 124 : Les mirages du pluralisme par Bernard Dumont

La contradiction entre la pluralité des souverainetés individuelles et l’unité nécessaire à la communauté politique, longtemps contenue, éclate dans la modernité tardive et nourrit des tendances totalitaires.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 124

Numéro 123 : Le pouvoir, le droit, la loi par La Rédaction

Le droit moderne n’est pas ce qui est conforme à la justice entre les hommes mais ce que le pouvoir souverain impose par le moyen de la loi. Cette « fabrique » du droit, longtemps apanage des parlements tend à revenir au pouvoir exclusif des juges.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 123

Église et politique : ouvrir le débat par Bernard Dumont

Vatican II voulait mettre fin à une longue période de mauvais rapports avec le monde moderne. Cet objectif n’a pas été atteint. Il est donc souhaitable que l’on s’efforce d’en comprendre les raisons et de penser d’autres voies. Eglise et politique : changer de paradigme (septembre 2013), ouvrage collectif international, y invite.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 121

Numéro 120, blog de la revue, parution par La Rédaction

Georges Burdeau, en première page de son essai La démocratie, paru en 1956, écrivait que ce système « est aujourd’hui une philosophie, une manière de vivre, une religion, et presque accessoirement, une forme de gouvernement »… >> accéder à la présentation du dernier numéro Blog : La revue a lancé son blog, en complément de ce […]

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 120

Numéro 120 : L’Église et la démocratie par Bernard Dumont

Face aux grandes mutations du système politique qui domine dans la période moderne tardive, l’approche politique qui s’est développée à partir du noyau conciliaire se trouve désormais en décalage avec la réalité. Il est donc particulièrement important de changer de paradigme.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 120

Numéro 119 : L’Eglise face à la modernité par Bernard Dumont

Cinquante ans d’essais pour dépasser le conflit. Le changement d’attitude envers la modernité adopté lors du concile Vatican II n’a pas eu les résultats escomptés. Le moment est propice à un réexamen d’ensemble, en vue de l’avenir.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 119

Numéro 118 : L’Etat postmoderne et son armée par Gilles Dumont

La fin de l’Etat-providence et le triomphe du marché universel se traduisent par une disparition des fonctions régaliennes, dans une grande confusion entre des secteurs public et privé jusque-là distingués avec un soin jaloux. Au-delà des perturbations qui en résultent dans les esprits, n’est-ce pas une occasion pour en revenir aux fondamentaux de l’ordre politique.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 118

Numéro 117 : Le conflit irrésolu par Bernard Dumont

Vatican II avait une visée pratique (dite « pastorale ») : trouver les moyens de faire cesser l’interminable conflit avec la modernité. Cinquante ans après, bien que ce but ne soit pas atteint, un réexamen se heurte à un blocage.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 117

Numéro 116 : Logique des compromis par Bernard Dumont

La recherche du compromis entre l’Eglise et les pouvoirs établis a été érigée en principe depuis cinquante ans. Elle recueille aujourd’hui des fruits amers. Les tentatives théoriques qui cherchent à surmonter la difficulté sans remettre en cause l’option initiale se perdent en vaines abstractions.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 116

Numéro 115 : Une culture de la culpabilité par La Rédaction

La repentance, démarche que recherche la culpabilisation évoquée ici, n’est devenue un phénomène politique significatif, puis envahissant, que de manière récente, liée au départ, semble-t-il, à ce que Norman Finkelstein a appelé l’« industrie de l’Holocauste », apparue à partir des années 1970. D’autres formes de pression sans lien avec de telles requêtes ont emboîté le pas, telles les grandes campagnes antiracistes de la fin des années 1980, ou pendant la même période, l’apparition des mouvements activistes féministes et « gay », ou encore l’anticolonialisme a posteriori des « études postcoloniales » actuellement en pleine expansion

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 115

Publication : la guerre civile perpétuelle (éditions Artège) par La Rédaction

Au-delà des idées convenues, comment penser les fondements d’une crise sociale inscrite dans le temps long ?

La guerre civile perpétuelle évalue dans plusieurs domaines les ravages politiques de la philosophie de la modernité. Cette étude examine d’abord sa capacité à détruire à la racine la possibilité du lien social naturel, pour tenter par la suite de le recréer au moyen de divers artifices.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 114

Numéro 114 : Ouverture d’un cinquantenaire par La Rédaction

En dépit de toutes les pesanteurs qui lui font obstacle, les années qui viennent devraient permettre un réexamen objectif du concile Vatican II et de sa mise en oeuvre. Les circonstances rendent en effet inévitable un tel bilan.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 114

Numéro 113 : Comment interpréter Vatican II ? par La Rédaction

Dans son discours du 22 décembre 2005 à la Curie romaine, Benoît XVI distinguait les « décisions de fond », intangibles, et les « formes de leur application », qui peuvent varier. Cette distinction suggère deux interrogations, l’une de méthode, l’autre de fait : n’ouvre-t-elle pas la porte à l’historicisme que déplorait Jean-Paul II dans Fides et ratio ? La modernité a-t-elle changé de nature ?

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours, Numéro 113

Numéro 112 : Face au Minotaure par Bernard Dumont

L’objection de conscience envisagée ici relèverait d’une stratégie collective, pensée et mise en œuvre comme réponse à la pression écrasante exercée par la culture dominante, après l’échec des autres voies qui ont été rappelées plus haut. Renouant avec les traditionnelles revendications a minima qui ont souvent mobilisé les rangs catholiques dans la première partie du XXe siècle, après adaptation aux nouvelles menaces apparues depuis, le thème des « principes non négociables » inaugure, sous une apparence revendicatrice, le passage à une phase ultime de désespérance politique.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 111 : Utilitarisme et transmission par Gilles Dumont

L’utilitarisme détruit la culture et sa transmission. Aucune reconstruction des institutions éducatives ne saurait s’opérer sans réintégrer celle-ci dans la perspective du bien commun, lui-même replacé dans l’ordre des fins.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 110 : La démocratie déclassée par Gilles Dumont

De nouvelles procédures considérées comme démocratiques sont expérimentées depuis quelques années, masquant mal la crise fatale dans laquelle est entrée une démocratie parlementaire présentée jusqu’alors comme l’idéal universel. Cela incite à réfléchir sérieusement à l’après-démocratie, alors que nous nous trouvons dans un climat de crise générale et un profond vide conceptuel.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 109 : Au delà de la crise par Bernard Dumont

Penser l’au-delà de la crise présuppose une clairvoyance et une force morale qui font largement défaut dans les classes dirigeantes. L’Eglise pourrait aider à sortir du marasme à condition de reprendre sa liberté complète de parole envers la modernité tardive.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 108 : Le grand marché de la diversité par Gilles Dumont

La fragmentation sociale est désormais poursuivie comme un nouvel idéal collectif, impliquant la désarticulation des identités formées par l’Histoire et la promotion artificielle de « cultures » créées de toutes pièces. Ce projet, qui suit la logique de l’organisation de la concurrence, est antinomique du bien commun.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 107 : Droits et dignité par Bernard Dumont

Dans le Kulturkampf propre à la modernité tardive, deux logiques s’affrontent inégalement : le laïcisme qui suit son cours naturel, et la rhétorique de la liberté religieuse, contrainte de se placer sur le terrain mouvant de la diversité culturelle pour tenter d’échapper à l’écrasement. Vérifications récentes : Italie vs. Cour européenne des droits de l’homme, Mexique.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 106 : Utilitarisme et bien commun par Bernard Dumont

Le riche concept de bien commun n’est pas compatible avec une philosophie sociale qui fait de l’individu la mesure de toutes choses. Par le biais du personnalisme, sa réduction à un ensemble de règles techniques et juridiques a fini par le déformer gravement au sein même de l’Eglise.

Rubrique(s) : En librairie, Numéros en cours

Numéro 105 : Refonder le lien social par Bernard Dumont

Nous assistons avec un sentiment d’impuissance à un démantèlement généralisé des bases de la société, partout dans le monde, même si c’est avec des nuances parfois importantes. Certains lieux sont quelque peu préservés, d’autres beaucoup plus gravement atteints, permettant dans ce cas de mieux saisir les impasses vers lesquelles on se dirige.

Rubrique(s) : Numéros en cours

Numéro 104 : Les mutations symboliques par Gilles Dumont

L’imbrication très forte entre l’organisation de la Cité et sa structuration religieuse n’a pas été remise en cause par le processus de sécularisation : car la modernité politique a voulu se constituer elle-même en religion de substitution, en reprenant à son compte, et dans une fonction exclusivement séculière, les rites religieux et sociaux qui la précédaient

Rubrique(s) : Numéros en cours

Numéro 103 : Laïcité positive ? par Bernard Dumont

Le 18 février dernier, à Gênes, le cardinal Camillo Ruini, en sa qualité de président du « Projet culturel » de la Conférence épiscopale italienne (CEI), est intervenu lors de la dernière étape d’un cycle de débats organisé à l’initiative du diocèse. Cette ultime rencontre publique a porté sur le thème « Laïcité et bien commun ».

Rubrique(s) : Numéros en cours