Revue de réflexion politique et religieuse.

Archives classées par auteurs

L’adultère et le casuiste par Philippe de Labriolle

Arguments modérés pour justifier l’injustifiable.

Rubrique(s) : Numéro 135

Vers une liturgie de l’euthanasie ? par Philippe de Labriolle

Autre terrain, même méthode : tandis que certains moralistes s’efforcent de faire accepter le divorce, d’autres couvrent de leur autorité l’euthanasie active.

Rubrique(s) : Numéro 128

Charles-Augustin Vandermonde : Essai sur la manière de perfectionner l’espèce humaine par Philippe de Labriolle

A propos de Charles-Augustin Vandermonde, Essai sur la manière de perfectionner l’espèce humaine, Classiques Garnier, coll. Bibliothèque du xviiie siècle, janvier 2015, 400 p., 49 €

Rubrique(s) : Bibliographies n. 130

Judith Butler, ou la déconstruction mélancolique par Philippe de Labriolle

Présentation et analyse des racines philosophiques et morales de l’idéologie du gender.

Rubrique(s) : Numéro 121

Lecture : La famille assiégée par Philippe de Labriolle

A propos d’un livre de Christopher Lasch, Un refuge dans ce monde impitoyable. La famille assiégée, François Bourin, 411 p., 2012, 26 €. Première édition américaine : Basic Books, New York, 1977.

Rubrique(s) : Numéro 120

Lecture : L’envers de Lacan par Philippe de Labriolle

« Incorporer Lacan à la Comédie humaine est un exercice talentueux, qui conduit à un hommage paradoxal : père jouisseur et défaillant, Lacan n’a cessé d’affaiblir la fonction sociale que ce catholique d’origine, frère aîné d’un moine bénédictin, avait quelque raison de fonder comme l’alliance humaine fondamentale, pour la vivifier et non pour l’enterrer, fût-ce à regret. En s’appropriant la jouissance des dons reçus, en adoptant le non serviam du siècle des carnages mondialisés, en érigeant le logos en jeu sophistique d’un désir souverain, Lacan prolonge et rend pérenne une subversion freudienne que les étroitesses d’un scientisme matérialiste condamnaient à la péremption rapide. »

Rubrique(s) : Numéro 114

Lecture : Dissociété, le deuil de la confiance par Philippe de Labriolle

A propos du livre de Michela Marziano, Le Contrat de défiance, Grasset, octobre 2010, 19 €.

Rubrique(s) : Numéro 111

Lecture : A qui irions-nous ? par Philippe de Labriolle

A propos du livre d’Yves Ledure, La Rupture. Christianisme et modernité, Lethielleux, décembre 2010, 18 €.

Rubrique(s) : Numéro 111

Lecture : Zizek, marxiste pop ou chrétien anonyme ? par Philippe de Labriolle

Autour de la réédition d’un livre de Slavoj Zizek, FragileAbsolu, Pourquoi l’héritage chrétien vaut-il d’être défendu ?, Champs essais, septembre 2010, 239 p., 8 €.

Rubrique(s) : Numéro 110

Lecture : Crise catéchétique : le défi par Philippe de Labriolle

Analyse du livre de Denis Villepelet, Les défis de la transmission dans un monde complexe, coll. Nouvelles problématiques catéchétiques, Theologicum, DDB, 2009, 463 p., 35 €.

Rubrique(s) : Numéro 108

Daniel Duigou : L’Église sur le divan par Philippe de Labriolle

A propos de Daniel Duigou (entretien avec Claude Plettner), L’Église sur le divan, Bayard, octobre 2009, 19, 50 €.

Rubrique(s) : Bibliographies n. 106

Lecture : La psychanalyse et le chaos par Philippe de Labriolle

A propos du livre La santé totalitaire. Essai sur la médicalisation de l’existence, Flammarion, Champs-essais, avril 2009, 9 €.

Rubrique(s) : Numéro 104