Revue de réflexion politique et religieuse.

Archives classées par auteurs

Démocratie chrétienne : le miroir latino-américain. Une enquête de la revue par Juan Fernando Segovia

La démocratie chrétienne s’est insensiblement propagée dans la mentalité des catholiques, à tel point qu’il n’est pas extravagant d’affirmer que, de nos jours, la plupart d’entre eux pensent en démocrates-chrétiens, même s’ils n’ont aucune activité politique partisane.

Rubrique(s) : Numéro 130

Habermas, ou la religion domestiquée par la démocratie postséculière par Juan Fernando Segovia

Habermas, très conscient de la décomposition sociale à laquelle conduit inéluctablement la transformation du système politique occidental, cherche à récupérer la religion, mais en la vidant de sa substance.

Rubrique(s) : Numéro 120

L’anthropologie théologique de Gaudium et spes par Juan Fernando Segovia

L’un des obstacles mis à une révision des choix inefficaces effectués il y a un demi-siècle réside dans l’élaboration doctrinale qui a été opérée au cours de cette période et qui contribue à brouiller la lucidité envers la réalité.

Rubrique(s) : Numéro 117

De la loi naturelle aux « valeurs communes » mondiales par Juan Fernando Segovia

Analyse critique d’un document publié en 2009 par la Commission théologique internationale.

Rubrique(s) : Numéro 110

La crise de la justice politique dans la société post-libérale par Juan Fernando Segovia

La justice a cessé d’être la norme d’une vie en société pacifique et amicale. Elle est devenue un simple accord, une règle pragmatique pour tolérer et protéger l’anarchie sociale. Ce n’est plus une vertu permettant l’ordre, c’est un procédé de distribution.

Rubrique(s) : Numéro 106

Crise du droit et dépréciation de la loi dans la société libérale par Juan Fernando Segovia

Qu’est-ce qu’une loi sans principes supérieurs, sinon une opinion ? L’Eglise ne peut renoncer à affirmer l’existence d’une loi morale dont elle est la gardienne et à laquelle les pouvoirs temporels eux aussi sont subordonnés.

Rubrique(s) : Numéro 103