Revue de réflexion politique et religieuse.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et la postmodernité

Article publié le 23 Jan 2019 | imprimer imprimer  | Partager :  Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

« Les droits de l’homme se dévorent entre eux, le modèle de 1789 est détruit, “le droit-de-l’hommisme” en est sa négation. Mais dès lors que le droit à la liberté est fragilisé, c’est la liberté naturelle, le rapport de forces, qui l’emporte, chacun cherchant à imposer aux autres sa vision du bien et du mal, […]

« Les droits de l’homme se dévorent entre eux, le modèle de 1789 est détruit, “le droit-de-l’hommisme” en est sa négation. Mais dès lors que le droit à la liberté est fragilisé, c’est la liberté naturelle, le rapport de forces, qui l’emporte, chacun cherchant à imposer aux autres sa vision du bien et du mal, du bon et du mauvais, d’où l’ensauvagement de la société. »

-->