Revue de réflexion politique et religieuse.

Pas de liberté pour les ennemis de la liberté !

Article publié le 26 Oct 2016 | imprimer ce texte imprimer ce texte

Dans le n. 131 (printemps 2016) de Catholica, Pierre Charles a présenté un livre paru en Italie, intitulé Ancilla hominis, de Pasquale Danilo Quinto. Il rappelait en commençant qui était cet auteur, renvoyant notamment à son autobiographie parue en 2012, Da servo di Pannella a figlio libero di Dio. Ce titre exprimait clairement une conversion, le […]

ouvrageDans le n. 131 (printemps 2016) de Catholica, Pierre Charles a présenté un livre paru en Italie, intitulé Ancilla hominis, de Pasquale Danilo Quinto. Il rappelait en commençant qui était cet auteur, renvoyant notamment à son autobiographie parue en 2012, Da servo di Pannella a figlio libero di Dio. Ce titre exprimait clairement une conversion, le passage de la condition d’esclave à la liberté des enfants de Dieu. Esclave de qui ? de Marco Pannella, l’un des plus typiques représentants de tout ce qu’a pu concentrer de haine de l’ordre social l’athéisme activiste post-soixante-huitard. Pannella est mort au mois de mai dernier, mais son parti « radical » demeure actif, tout comme son ancienne compagne de combat Emma Bonino, grande zélatrice de l’avortement, du gender et autres grandes causes du moment.

Danilo Quinto avait fréquenté ce milieu, en tant que journaliste de Radio Radicale, puis comme trésorier du parti de Pannella. Il est peu de dire que ses anciens compagnons le considèrent d’un mauvais œil et désirent sa perte. Pour chercher à la punir des révélations gênantes qu’il a faites sur leurs méthodes et leurs liens avec certaines ONG internationales, ils n’ont pas hésité à multiplier à son endroit menaces, calomnies sur son honnêteté, et lancé contre lui des procédures judiciaires interminables pour “diffamation”.

De nombreux éléments complémentaires sont fournis sur le blog http://daniloquinto.tumblr.com.

Danilo Quinto mérite les encouragements et l’aide matérielle de tous ceux qui comprennent ce que signifie encore aujourd’hui la vieille consigne “pas de liberté pour les ennemis de la liberté”.

On peut adresser un message de soutien en écrivant à daniloquintoufficiale@gmail.com ; et une aide matérielle, en contribuant au fonds de solidarité nommé “Amici di Danilo” dont les coordonnées sont les suivantes :

Banca Unicredit Agenzia 204 Via della Conciliazione 11 ROMA

Pasquale Quinto IBAN IT 41 G 02008 05008 000101365598 – BIC/SWIFT UNCRITM1B88

-->