Revue de réflexion politique et religieuse.

Adila Bennadjaï-Zou, Joseph Confavreux : Passés à l’ennemi. Des rangs de l’armée française aux maquis viêt-minh 1945-1954

Article publié le 14 Juin 2015 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos du livre de Adila Bennadjaï-Zou, Joseph Confavreux, Passés à l’ennemi. Des rangs de l’armée française aux maquis viêt-minh 1945-1954, Tallandier, août 2014, 286 p., 20,90 €.

Mal connue, la vie des traîtres transfuges l’armée française est ici présentée à partir de quelques portraits individuels. Devenus, dans le meilleur des cas, auxiliaires des communistes vietnamiens, au pire, combattants, geôliers, rééducateurs et tortionnaires de leurs anciens compagnons d’armes au cours de la guerre d’Indochine, ces hommes étaient pour certains des intellectuels allemands ayant contracté par nécessité un engagement dans la Légion étrangère, pour d’autres des militants des partis communistes d’Afrique du Nord, et pour d’autres d’anciens résistants FTP ou même des individus sans conscience politique simplement déboussolés. Ils auraient été près de 500.A l’arrière, ils furent bien plus nombreux à saboter les fournitures militaires dans les usines de France, les parachutes notamment. Un bon livre pour comprendre une dérive payée en retour par le mépris dans lequel les ont tenus leurs anciens maîtres.

-->