Revue de réflexion politique et religieuse.

Françoise Bonardel : Des héritiers sans passé. Essai sur la crise de l’identité culturelle européenne

Article publié le 3 Juil 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Françoise Bonardel, Des héritiers sans passé. Essai sur la crise de l’identité culturelle européenne, Les éditions de la transparence, coll. Philosophie, mars 2010, 20 €.

L’auteur est professeur de philosophie des religions à la Sorbonne (elle a siégé au jury de la fameuse astrologue people Elizabeth Teissier, mais comme aurait pu le faire un Julien Ries ou un Gilbert Durand). Son livre, qui traduit une grande érudition littéraire et philosophique, est un long et assez mélancolique constat de la tragédie de la culture (Simmel) décomposée par la sous-culture postmoderne dont on gave les masses. « Autant dire que l’humanité issue de la monoculture dynamique est à cet égard déjà clonée ». Les références dominantes sont George Steiner, Heidegger et surtout Nietzsche. Un grand absent : le christianisme, quintessentiel de la culture européenne.

-->