Revue de réflexion politique et religieuse.

Bernard Janicot : Prêtre en Algérie. 40 ans dans la maison de l’Autre

Article publié le 10 Avr 2010 | imprimer ce texte imprimer ce texte

A propos de Bernard Janicot, Prêtre en Algérie. 40 ans dans la maison de l’Autre, Karthala, coll. Chrétiens en liberté, janvier 2010, 19 €.

Jeune séminariste en coopération en Algérie (Aïn-el-Turk) dans les années de luttes entre Boumedienne et Ben Bella, puis prêtre dans ce pays « nettoyé » de toute présence chrétienne sinon résiduelle, l’auteur fait un récit plutôt réaliste de son statut de simple présent dans un monde partagé entre idéologie révolutionnaire et islamisme. L’Eglise doit être « extatique » avait dit Léon-Etienne Duval, l’archevêque admiratif de l’islam et du FLN. B. Janicot en a pris acte, s’efforçant d’éviter tout « prosélytisme », acceptant de voir ses relations amicales avec des musulmans ne jamais déboucher sur la découverte du Christ. L’Eglise du silence par choix préétabli.

-->